Nantes, Métropole, Rezé et sous-sol

A force de creuser…


On n' échappe pas à son destin. Les Trogs prennent leurs quartiers à Trentemoult (ancien village de pêcheurs et nouveau bureau mobile) à quelque centaine de mètres de la Loire. M. Trog sans pour s’éloigner de Parnay et du territoire-gruyère, et pour des raisons stratégiques, s’imaginait prendre un peu de distance avec ses trous chéris et prendre de grandes bouffées d’air maritime… Sauf que l’on découvre, il y a peu de temps, l’existence d’un site archéologique qui atteste de l’existence d’une antique cité, vestiges et souterrains à l’appui… à quelques pas du village de Trentemoult.


Prémices d’enquête

Le sous-sol de la commune de Rezé à laquelle appartient Trentemoult, abrite les vestiges d’une cité antique : Ratiatum. Plus précisément, le quartier Saint Lupien est devenu depuis des années, le terrain de jeu des archélogues. Ces derniers ont mis à jour des sarcophages ; les fondations d’un premier lieu de culte remontant à l’Antiquité sont ouvertes au public.

La chapelle est au cœur de l’un des sites archéologiques les plus importants de la région. C’est au 19ème siècle que les fouilles révèlent l’existence de premiers vestiges, mais c’est seulement en 1980 que la municipalité prend conscience de l’importance du site, lors de la construction d’un lotissement. Depuis, a été créé un service archéologique et des fouilles programmées annuellement. Pour expliquer les découvertes et l’histoire de la ville, un centre d’interprétation et d’animation du patrimoine (CIAP) est actuellement en construction.

Saint-Lupien à Rezé est l’un des sites archéologiques les plus importants de la région et n’a pas encore dévoilé tous ses secrets.  Reconnu à l’échelle européenne, il est l’objet de fouilles programmées. Aujourd’hui, le sous-sol témoigne de l’apogée de la ville de Ratiatum, étendue sur une centaine d’hectares,  qui obéissait à une organisation spatiale parfaitement ordonnée, ayant déterminé un véritable réseau de voiries encadrant un découpage régulier en îlots, peu à peu urbanisés. Ce  grand port controlé par les Pictons pour faire face aux Venètes, à l’époque de Strabon et Ptolémée abritait le site Saint-Lupien qui présente un prieuré du 19ème construit sur un sanctuaire mérovingien, lui-même à l'emplacement de constructions gallo-romaines. Avant la chapelle visible actuellement, une autre plus ancienne a sans doute auparavant été bâtie puis détruite par les Vikings.

A suivre… très prochainement…
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 2 Juin 2017 à 09:14 | Lu 131 fois




Nouveau commentaire :
Facebook