Nanard Pictus, reporter (1)


Nous avons l’insigne honneur de recevoir dans nos colonnes numériques, “Nanard Pictus”, alias Bernard Foyer, “le Pape des troglos”. Comme Tintin Reporter, notre homme , “troglonaute” vrai de vrai, même avant la lettre, explore, expérimente le mode souterrain. Sa quête est locale (le Saumurois) et internationale. Ses derniers séjours concernent aujourd’hui la Grèce et en particulier l’ile de Santorin qu’il est allé visiter avec sa compagne Véronique.


Rappel

Nanard Pictus, reporter (1)
Santorin est une île de la mer Egée, la plus grande et la plus peuplée d'un petit archipel volcanique comprenant quatre autres îles, auquel on donne parfois son nom. Santorin constitue l’un des principaux lieux touristiques de la Grèce, avec ses villages blancs perchés sur des falaises abuptes dominant la mer. Le nom a été donné par les Vénitiens au 11ème siècle en référence à Sainte Irène, “Aghia irini”. Le nom évolue en San Irini puis Santorini.
Si vous voulez en savoir plus… consultez les articles suivants par le moteur de recherche:
art 238 A la découverte des troglos de Santorin
art 243 L'architecture à SANTORIN
art 253 L’art du vin à santorin
art 963 Retour à Santorin, les troglodytes de Rena… ( très bonnes adresses de gîte!)
Santorin constitue un exemple significatif dans la dynamique de restauration, à des fins touristiques donc économiques, comme en Italie (Matera) ou encore en Espagne, cette dernière ayant pu disposer de fonds "FEDER" pour mener à bien cette lourde tache.

Le passé revigoré

Nanard Pictus, reporter (1)
L’île est un bel exemple de rénovation d’habitations troglodytiques, mais il reste encore beaucoup à faire. Un conseil, faites comme Nanard ; hors saison, l’île est plus facilement abordable et toujours aussi attrayante, pour qui s’intéresse de près aux travaux de rénovation et aux vestiges toujours présents.
N'hesitez surtout pas à sortir des sentiers battus, l'ile regorge de "coins" insoupçonnables. Les Trogs vous conseillent d'utiliser des quads (pas cher à la location), disponibles un peu partout.

Bernard Foyer

Nanard Pictus, reporter (1)
Le “Pape des troglos”, comme j’aime à le surnommer, fait partie des pionniers de la restauration des troglos saumurois. La Fosse Troglodyte (art 827) est le musée vivant du troglodytisme, un des innombrables habitat réinvesti par Nanard. Fringale ou passion, il s’est également interessé aux troglos étrangers, notamment au Maroc où il tient demeure.
 

Retour aux sources

Je ne résiste pas à publier cet extrait d’interview pour partager un des aspects du personnage. Remarquez la pendule : c’est… le monde souterrain… le monde à l’envers.
Ne manquez pas de vous rendre à La Fosse et à soumettre le Pape à la question. Il est intarissable sur nombre de sujets, humour et amour garanti.


Nanard Pictus, reporter (1)
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 11 Avril 2013 à 05:58 | Lu 640 fois