Mythologie et littérature du monde souterrain / Orphée aux Enfers (2)


Aujourd'hui encore, Orphée alimente l'inspiration de l'écrivain. Le dernier roman de Jean-Christophe Grangé, l'as du roman policier ( Le vol des Cigognes, Les rivières pourpres), nous entraîne dans les méandres d'un labyrinthe antique sur les traces du Minautore et d'un meurtrier aux mises en scènes mythologiques.


Le pacte

GeorgeF.Watts-Minotauros
GeorgeF.Watts-Minotauros
Le Minautore, Icare et autres héros mythologiques, et enfin Orphée, qui devra sauver de la mort, Anaïs Chatelet, son Eurydice, se succèdent sur les scènes de crime au suspens haletant. Perdant la mémoire suite à des amnésies diagnostiquées comme des fuites psychiques, LE PASSAGER se retrouve au bout de sa quête d'identité dans le rôle d'Orphée. Pris au piège par le meurtrier qu'il a fini par identifier, il est prisonnier dans un bunker sous-marin avec l'enquêtrice dont il est amoureux.

"- Pour sortir d’ici, il n’y a plus qu’une issue. A l’autre bout de la base, sur la façade sud. Pour l’atteindre, il faut traverser les dix alvéoles que les Allemands ont construites à  l’époque.
- Qu’est-ce que c’est ?
- Les hangars destinés à leurs sous-marins. Les fameux U-boots.
Toinin tira à lui la porte découpée dans le haut portail de fer. Aussitôt, une flamme d’écume lui cingla le visage. Indifférent aux embruns, il l’ouvrit plus grande encore. Kubiela découvrit un long bassin bordé de quais, surmonté par une passerelle de béton peint en blanc, à dix mètres de hauteur. Juste au-dessus, les structures de métal croisaient leurs axes pour soutenir le toit.
- Vous allez prendre cette coursive et vous allez la suivre tout droit. Elle passe au-dessus de chaque hangar : avec un peu de chance, vous pourrez atteindre l’autre bout du bunker.
- Vous ?
- Toi et Anaïs. La difficulté est la mer. Cette nuit, les vagues remplissent presque entièrement les alvéoles mais, comme tu vois, il y a un parapet qui vous protègera.
- Tu nous laisses partir ?
-  A une seule condition. Tu marcheras devant. Anaïs te suivra. Si tu te retournes, ne serait-ce qu’une seule fois pour vérifier si elle est là, elle mourra.
Je l’appelle Eurydice. C’était bien le rôle d’Orphée qui lui était dévolu. En quelques secondes, il se remémora l’histoire du joueur de lyre et de sa femme morte d’une piqûre de vipère. Orphée, armé des seuls pouvoirs de son instrument, traverse le Styx, charme Cerbère et parvient à convaincre Hadès, souverain des ténèbres, de libérer Eurydice. Le dieu accepte mais émet une condition : durant leur retour à la surface, Orphée marchera devant Eurydice et ne devra jamais se retourner.
La suite est connue. Au moment de sortir du royaume des morts, Orphée craque et lance un regard derrière lui. Eurydice est bien là mais il est trop tard. Le héros a trahi son serment. Sa bien-aimée disparaît à jamais dans les Enfers. […]

La traversée des Enfers

Mythologie et littérature du monde souterrain / Orphée aux Enfers (2)
Toinin se dirigea vers Anaïs. Kubiela comprit qu’il ne bluffait pas. Il les libérait pour de bon. Un dieu de l’Olympe qui accorde un sursis à deux mortels. […]
- Ne néglige jamais le goût des dieux pour le jeu. Et pour le sang.
Toinin arracha la cagoule d’Anaïs. Ses lèvres étaient comme brûlées au fer rouge.  La colle avait gonflé les chairs et irrité le pourtour des commissures. Anaïs ressemblait à un clown défiguré. Son corps était affaissé – elle n’était pas évanouie mais somnolente.
- Jamais elle ne pourra traverser la base dans cet état là.
L’homme sortit une seringue sous plastique. D’un coup de dents, il déchira l’enveloppe et planta l’aiguille dans un flacon minuscule. La seconde suivante, il propulsait quelques gouttes vers le plafond.
- Je vais la réveiller.
Et les liens ?
Elle les garde. C’est à prendre ou à laisser.
- Qui me dit qu’elle sera derrière moi ?
Toinin attrapa le bras d’Anaïs et planta l’aiguille.
- La seule chose que je te demande : ta confiance. C’est la clé pour sortir d’ici.
Kubiela se dit que le dément avait sa propre cohérence. Comme pour ses meurtres , il suivait le mythe à la lettre. Il agirait comme Hadès, qui avait libéré Eurydice. Lui, en revanche, devait éviter l’erreur d’Orphée.
Surtout ne pas se retourner.
Le vieil homme appuya lentement sur le piston puis ôta l’aiguille. Il marcha vers Kubiela et désigna la porte entrouverte qui crachait toujours ses salves d’écume.
- Monte les escaliers. Retiens ton souffle à chaque vague. Au bout des alvéoles, c’est la liberté.
Il observa une dernière fois le vieux fou. Ses traits tannés, ridés, laminés. Il eut l’impression de se contempler lui-même dans un miroir taché et ancestral. Derrière lui, Anaïs paraissait se réveiller.
- Commence à marcher, murmura Toinin. Dans quelques secondes, elle te suivra.
- Vraiment ?
Le tueur lui fit un clin d’œil :
- La réponse t’attend à la sortie du bunker.

Le destin d' Eurydice

Mythologie et littérature du monde souterrain / Orphée aux Enfers (2)
Cinquième hangar. Le doute vint le saisir. Anaïs suivait-elle ? La panique monta en lui ? Toinin avait pris la fuite, la gardant en otage – et il jouait son jeu, en s’éloignant sans se retourner. Il allait vérifier mais s’immobilisa. Non. Il ne ferait pas l’erreur d’Orphée… […]

Il s’élança vers le hangar suivant. Il avait perdu le fil. Septième ? Neuvième ? Etait-il parvenu au bout de la base ? Anaïs. Il n’avait qu’une chance sur trois de gagner. Soit elle était sur ses pas, il ne se retournait pas et ils s’en sortiraient tous les deux. Soit elle n’était pas derrière lui et il avait déjà tout perdu. Soit elle était là et il commettait l’erreur de lui lancer un coup d’œil. Un bref et simple coup d’œil…
Mais cette plongée allait être dantesque. Impossible de ne pas aider Anaïs... De ne pas franchir à deux les derniers mètres… Il se retourna et découvrit la jeune femme, à l ‘autre bout de la passerelle. Il vit ses yeux sombres, sa peau blanche – il se souvint de la première fois qu’il l’avait vue. Le cri. Le lait. Alice au pays des cauchemars… »


Si vous voulez connaître la destinée d'Anaïs, je vous en ai déjà trop dit.
Courrez vite, sans vous retourner,  vous acheter LE PASSAGER, qui est sorti en Livre de Poche.

http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/livres/article/livre-le-passager-de-jean-christophe-grange-7719442917



Lady Trog


Rédigé par Renée Frank le Samedi 15 Juin 2013 à 12:07 | Lu 293 fois