Montsoreau tient la vedette


Le 9 août dernier, une agitation peu commune s’est emparée du village de Montsoreau (49).
C’est qu’ une fois de plus, la vedette était le village lui-même. Et devinez quoi? la chaîne Arte produit un reportage sur le village, ses occupant, et ses sites… Alors, Mistrog est allé traîner ses guêtres.
Mister Trog : « Bon, Emma, nous, on part en Bretagne à la chasse aux troglos, toi, tu t’occupes de Montsoreau. »
Mistrog : « oui, Chef »

Mistrog : « bon alors, vidéo, photos, recueil d’infos… » (P… de boulot !)


Mistrog mène l’enquête

la technologie face aux troglos
la technologie face aux troglos
« Seule maître à bord, j’ai, mine de rien, et en tout discrétion suivi l’équipe de tournage sur les lieux du potentiel reportage. Montsoreau fait partie d’une quarantaine de sujets diffusés (à priori) à partir du mois de février prochain. Village de charme certes, mais village troglo ! Alors Arte s'est rendue dans tous les endroits fétiches du village, comme par hasard des troglos ! les hauts lieux du village, château  compris, la Loire et ses bateliers, des particuliers dont les « Pépin » bref, tout l’attrait de Montsoreau y compris Bernard Pelé, au Marché des Vins de Loire, chez qui j’ai pu saisir quelques images. »
 
« Z’ont les moyens à Arte ! pour filmer les scènes, un mini-hélico, le drone menaçant, qui décolle, filme et se ballade hélico presto ! Chouette, on va encore passer à la télé…  Si après ça, ils ne connaissent rien sur nos troglos, à part « les troglos c’est rigolo ! » Alors, y’avait du beau monde, le maire, des élus, les techniciens… tout le monde il est beau, tout le monde il est troglo ! »

Voix off

« Filmer Arte, c'était vraiment une expérience intéressante.
Déjà, j'ai pu voir une partie de l'envers du décor et en plus j'ai bien rigolé !
Au début j'avoue que j'avais un peu d'appréhension. Ça n'est pas super évidement d'arriver avec une petite caméra face à des gens qui ont (en moyenne) 20 ans de métier et du matos à revendre. Mais c'était juste super. Bien sûr, il n'avaient pas forcément beaucoup de temps pour mes questions (leur emploi du temps étant serré) mais les gens présents prenaient quand même le temps d'un petit mot, d'un sourire. Oui c'est ça, ils étaient « humains ».
En fin de prise de vue, j'ai eu droit à quelques conseils sur :  comment cadrer des images, comment bien placer la caméra, comment faire pour trouver les bons endroits pour filmer. J'ai aussi pu échanger sur les études, sur leur parcours et leurs carrières. C'était vraiment sympa et oui, si on me le propose je retente l'expérience avec plaisir ! »
 
 

Mistrog.

Photos et vidéo : Mistrog
Ecriture : mister Trog et Mistrog


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 23 Août 2011 à 16:59 | Lu 587 fois