Mohammed, l'érosion des grottes au Maroc


Dis , Mohammed, raconte nous… le climat est certes doux ; il y a cependant des tempêtes mais pas trop d’humidité, et les grottes tiennent le coup?
Mohammed poursuit cet entretien enrichissant à plus d’un titre.


Grottes marocaines, humidité et érosion

La tempête sévissait à Aglou durant tout notre séjour, pour la plus grande joie des surfeurs sur les quelques plages de sable avoisinantes, et pour la plus grande tristesse des pêcheurs repliés dans les “aftès” (petits ports naturels). Ce fut l’occasion pour nous de découvrir ces grottes “au naturel”.
 

Aglou, station balnéaire

Mohammed, l'érosion des grottes au Maroc
Aglou–plage, comme l’indique le nom, s’est développé autour d’une grande plage, face à l’océan, bordée de grandes villas. Le lieu de villégiature prisé par les marocains et les touristes, est réputé pour ses variétés de poissons, et ses grottes de pêcheurs très actives. Les amateurs de poisson ne seront pas déçus : sars, corbines, dorades, bar et loups de mer sont… monnaies courantes. A quelques kilomètres plus au nord, le littoral est constellé par les habitations rudimentaires pour la plupart, dévolues tant bien que mal aux pêcheurs marocains, accrochés comme des coques le long des escarpements rocheux.

L’érosion

Nous avons été surpris par une humidité relativement faible dans des grottes qui font quelque peu penser à Meschers (Gironde), battues par les vents et respirant au gré des marées. Nous avons évoqué au cours de ce long entretien avec Mohammed, le climat et la résistance de ces grottes, soumises aux caprices du temps. Nous avons évoqué l’érosion et le rôle du sable qui contribue à tempérer les ardeurs de l’océan. Les grottes immuables voient défiler des générations de pêcheurs qui se transmettent leurs “propriétés”.
 
A suivre




Mohammed, l'érosion des grottes au Maroc

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 28 Octobre 2013 à 05:39 | Lu 144 fois