Mesa Verde, Indiens sous roche

Globe troglo


Mesa Verde signifie « la table verte » en espagnol. Notre amie V. a campé ces derniers jours à Mesa Verde, alors que l’hiver descend déjà sur le plateau du Colorado. Nous publions quelques-unes de ces photos. Ce site habité entre les VIème et XIVème siècles par les amérindiens Anasazis, ancêtres des Pueblos, est l’un des regroupements troglodytiques les plus spectaculaires d’Amérique du Nord. Il concentre plus de 4400 sites archéologiques et 600 abris sous roche, situés sous les falaises du canyon. Suivez le guide!


Mesa ou Cuesta?

Le Parc National de Mesa Verde s’étend sur 211km², au sud-est de l’Etat du Colorado. Il existe officiellement depuis 1906 et est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978.
D’un point de vue géologique, Mesa Verde est en réalité une cuesta, car le plateau s’incline de 7° en pente douce vers le sud.  Mais la Cuesta est composée de plusieurs  petites Mesa séparées par des canyons. Vous me suivez toujours ? Les maisons sont abritées dans des alcôves  formées par l’érosion du calcaire et l’écoulement des eaux, laissant apparentes  des arches de schiste à l’intérieur du canyon. L’altitude varie entre 182m au fond du canyon à 2612m  à Park point. Les formations géologiques datent du crétacé supérieur ( 90 à 78 millions d’années).
Pendant les premiers siècles de leur vie à Mesa Verde, les indiens  vécurent en haut, sur le plateau. Les abris sous roche ne datent que des dernières 75 à 100 années de leur installation sur la zone. On peut s’interroger sur la raison de leur descente à l’intérieur du canyon. Probablement pour se protéger des ennemis ou des intempéries… On trouve parmi les nombreuses constructions,  des pièces de stockage, des ateliers divers, des habitations de petite et moyenne dimension, mais aussi des palais probablement destinés à des pratiques sociales, administratives ou religieuses.
Parmi les sites les plus spectaculaires, Cliff Palace possède plus de 150 pièces et pouvait abriter jusqu’à 100 personnes .Les ruines furent découvertes par hasard en 1888 par deux ranchers qui passaient par là avec leurs troupeaux en pâturage, Richard Wetherill et Charlie Mason.
Le Cliff Palace est composé de 150 pièces et  de 23 kivas (chambres de cérémonie ou kee-vahs). Les constructions étaient en blocs de calcaire tenues par un mortier composé de cendre, de terre et d’eau et lesté par une sorte de gravier. On trouve les traces de  poutres de bois et de décors colorés à base de plâtre rose, brun, rouge, jaune ou blanc.
 

La kiva

La kiva est, dans la plupart des cas, une pièce ronde et enterrée. Pour les Hopis, y entrer, c'est changer de temps. Sur son sol, on trouve au centre de la pièce un petit trou bouché par une pièce de bois que l'on ouvre durant les rituels. Ce trou se nomme sipaapu comme le trou de l'émergence du Grand Canyon (un conduit mythique reliant le monde des hommes au monde « d'avant »). Ouvrir le sipaapu, c'est communiquer avec ceux du dessous, ceux qui sont morts ou qui ne sont pas nés.
La kiva a aussi un trou dans le plafond, qui débouche donc sur le sol du village. La descente se fait par une échelle. À l'intérieur, les murs sont assimilés aux parois du monde, en même temps que les bancs représentent les maisons du village.
Les kivas servaient, et servent encore aux Pueblos (Hopi, Zuñi, Zia, Taos etc.) de chambre de cérémonie mais aussi de retraite ou de réunion. Lorsque quelqu'un dans le village tombait malade, les Anasazis pratiquaient une cérémonie rituelle pour obtenir sa guérison. Ils priaient aussi pour qu'il pleuve, ou pour que la chasse et les récoltes soient bonnes.
 Ces salles circulaires servaient également pour stocker des marchandises ou pour tisser des toiles en coton (le climat de Mesa Verde ne permettait pas la culture du coton, ce qui indique que comme pour les poteries ou les bijoux, les Anasazis pratiquaient le troc). Très peu ont conservé leur toit, composé de poutres et d'argile. En général, les kivas avaient un très bon système d'aération. Quand on y faisait du feu, l'air frais descendait par un conduit situé dans un des murs et la fumée s'échappait par l'ouverture centrale du toit.
 Ces bâtiments destinés à des rituels et cérémonies sont  toujours bien différenciés sur le plan formel : au centre et à l'est du territoire Anasazi, ils sont ronds, établis parfois en surface, d'autre fois enterrés. À l'ouest, ils sont rectangulaires. Si on  en connaît de petits comme à Mesa Verde (4 à 5m de diamètre), il y en a de très grands (jusqu'à 20m).

Retour à Mesa Verde

Les Pueblos migrèrent ver le Nouveau Mexique et l’Arizona  à la fin du 13ème siècle et abandonnèrent définitivement le canyon vers 1300.  Le site retentit encore de leur présence et de leurs rites mystérieux. Des inscriptions  sur les parois témoignent de la richesse d’une civilisation disparue.
Outre la Cliff House, vous pouvez visiter d’autres abris spectaculaires comme la Balcony House ( 40 pièces ), la longue House  ou la Spruce house ( 130 pièces et 8 kivas) protégée des intempéries par la profondeur de son alcôve ( 66 m de large sur 27 m de profondeur).  En surface, de nombreux autres sites sont à découvrir, dont un mystérieux temple du soleil ainsi que le musée d’interprétation de Mesa Verde.
Ma première visite à Mesa Verde date de 1989 (cf article n° ) et m’a donné envie d’y retourner... Rendez-vous est pris avec Mister Trog pour mars prochain… Attention, en hiver, certains sites sont fermés au public. Consulter les dates d’ouverture, horaires et le programme des activités sur le site officiel www.nps.gov/meve.
 
 Merci à V. pour sa contribution photographique

Lady Trog
 

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Renée Frank le Jeudi 27 Novembre 2014 à 11:00 | Lu 141 fois