Mémoires souterraines : Serge Avrilleau

Hommage


Serge Avrilleau nous a quittés samedi dernier pour rejoindre les limbes de la mémoire souterraine. Cet enfant du Périgord aura passé une grande partie de sa vie à explorer le Monde Souterrain, en grande partie les cluzeaux de son pays natal. Il compte à son actif plus de 2000 « descentes » comme spéléologue confirmé et reconnu. Il laisse un répertoire étonnant et précis des endroits découverts et dévoilés, notes et croquis à l’appui, regroupés dans une série d’ouvrages fondamentaux pour la connaissance du Monde Souterrain. Cet ancien Président de la SFES s’en est allé tandis que se tenait le Congrès annuel de cette association incontournable, dans le nord de la France.


Chantal Bouin (alias Troglita) a préludé à notre rencontre. C’était il y a un an, en partance pour le Maroc, j’avais fait le détour par Marmande pour aller à la rencontre de cet étonnant personnage. Je n’oublierai jamais ses premiers mots : « Il fait toujours beau, lorsque je fais une rencontre importante… ». Je me souviendrai toujours du chaleureux accueil qui m’était réservé et du déjeuner préparé par « Dame Charlotte », une première après-midi de rêve. L’attachement s’est consolidé au cours de deux autres moments de partage. Je me préparais à une visite en cette fin d’année, mais les temps en ont décidé autrement et ouvert une brèche dans la poursuite de projets communs où il était question de travailler de concert sur ses archives pour les faire revivre.

Il s’agissait dans un premier temps de faire parler une magnifique collection de cartes postales « troglo », riches en informations visuelles, mais aussi descriptives parées des mots de l’époque, et de les intégrer dans une vision actuelle de lieux aussi emblématiques tel que Meschers, les Baux de Provence…
« On a plein de travail qui nous attend, Monsieur Patrick » se plaisait il à me répéter, et nous mettions nos cœurs à l’ouvrage, trier, numériser, actualiser, puis construire les textes ensemble, bref une alliance prometteuse, une profonde amitié naissante.
Serge désirait aussi terminer et pourquoi pas rééditer sous une forme plus actuelle, la somme de ses recherches : un travail de titan pour deux fourmis besogneuses.
J’ai du pain sur la planche… et une motivation supplémentaire pour continuer à avancer sans et avec ce guide maintenant silencieux.
J’ai la pêche.
 
Pour info :
Articles ( n°2225, n°2226)
Que s’est-il passé en Périgord ? (2271, 2272 et 2273)
 
http://jambertie.blog4ever.com/articles
http://jambertie.blog4ever.com/la-speleologie-de-serge-avrilleau


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 24 Octobre 2017 à 08:13 | Lu 94 fois