Les troglos Côté Jardin (suite)


Nous vous avions présenté dans un premier article le projet de réaménagement du talus du parking chez les Trogs, orchestré par les mains vertes de Valérie Dubernard, de chez Côté Jardin. Après avoir paysagé le talus et planté des graines pour la période estivale, Valérie est de retour avec les plantations choisies ensemble qui fleuriront au printemps prochain.


La consolidation du talus par le miracle des fleurs

Les troglos Côté Jardin (suite)
Petit rappel : Côté Jardin a conçu un talus végétalisé et étagé, à l'aide de pierres trouvées sur place, et prenant en compte la ligne de terre horizontale qui surplombe le coteau, le figuier et les vieux lilas qui surplombent. Elle a défini des compositions d'enrochements cylindriques qui seront remplis de couleurs, comme un vivant coloriage. Nous avons choisi une dominante de blanc et de bleu, basée sur des espèces persistantes, qui n'ont pas besoin, ni de beaucoup d'eau, ni d'entretien contraignant, et qui conservent l'aspect naturel à l'éboulis ... Enfin, elles ont pour fonction importante de retenir la terre afin d'éviter les écoulements et les éboulements. Beaucoup de contraintes donc à prendre en compte, en plus de l'harmonisation visuelle avec les courbes des deux voûtes qui soutiennent la maison dans le prolongement du talus.  Les giroflées existantes et les capucines semées au printemps dernier ont joué leur office d'animation automnale. Place maintenant aux plantations : un jour de grand froid, puis un jour de pluie, Valérie et son mari Christian sont venus  achever le travail commencé au printemps dernier.
Les plantes de plein soleil ( orientation sud ) s'étagent depuis le haut vers le bas, en taille décroissante.

Sur le haut du coteau, nous cherchions une plante couvrante qui descende en cascade et apporte une touche de vert toute l'année : Après avoir hésité sur le lierre (hedera helix), le choix s'est porté sur des jasmins d'hiver, plantés tout le long de la ligne de crête. Valérie a aussi replanté un lilas, arbuste caractéristique des coteaux, qui s'enracine horizontalement sans perforer les sols ( tout comme les bulbes) au-dessus de cavités.

www.troglonautes.com/cotejardin37/.troglonautes.com/cotejardin37/

Une harmonie de proportions et de couleurs

Les troglos Côté Jardin (suite)
De bas en haut du talus, et par ordre décroissant pour un effet visuel harmonieux, on trouve d'abord quelques plantes hautes : la perovskia, qui ressemble à une lavande géante, la gaura lindheimeri, qui donne des fleurs papillons blanches et roses, puis l'echinops ritro, sorte de chardon à boules bleues azur.
Comme nous aimons les graminés, Valérie nous a choisi un leymus arenarius, blé éternel au feuillage bleu et l'incontournable pennisetum alopecuroides, qui formera des touffes légères aux tiges en forme d'écouvillons.
Nous continuons à descendre le coteau avec l'erodium manescavi, qui fleurit de juin à juillet, puis à nouveau en septembre jusqu'aux gelées et qui ressemble à une petite primprenelle, et vit sur les terrains secs et ensoleillés. Dans ce camaieu de bleu, viennent ensuite la centaurée Montana (bleuet), les geraniums macrorhizum de couleur violette et Johnson's blue, mêlés à l'ancolie et à de la catananche caerulea au feuillage et au fleurs bleues.
Pour ponctuer le paysage, on rajoute une touche de vert persistant avec l'iberis sempervirens (corbeille d'argent), qui offre ses fleurs blanches et son feuillage vert dès le printemps.
Dans la partie basse, de plus en plus couvrant, on trouve d'autres graminées comme la stipa tenuifolia verte et jaune, et la festuca glauca à petites touffes bleues. La nepeta faaseni se mêle aux giroflées sur la butte à droite et toujours en bleu la stachys ianata, dont le feuillage rappelle celui de la sauge,  sert de couvre sol persistant. Enfin, le thym serpolet et l'erigeron karvinskiana (pâquerettes roses et blanches) dégoulineront le long des escaliers.

Sans oublier la part de l'ombre

Les troglos Côté Jardin (suite)
Sur la partie mi-ombre située à gauche, le long du mur du château de Parnay, depuis le haut vers le bas, le panicum virgatum, graminée de 80 cm de haut, pourpre et jaune en automne, puis à ma demande spécifique, un eupatoire pourpre, qui rappelle les talus bretons de mon enfance, une digitale pourpre, puis de la ceratostigma plumbaginoïde, aux fleurs bleues et au feuillage devenant pourpre orange en automne. Suivent des ajuga reptans atropurpurea et burgundy glow pour couvrir le sol. De l'autre côté du talus, des coeurs de Marie (dicentra spectabilis) formeront une touffe rose qui complètera ce tableau vivant des quatre saisons.

Nous vous retrouverons au printemps pour contempler les premières floraisons que nous attendons avec impatience.
En attendant, je vous invite aussi à visiter le blog de Côté Jardin sur notre portail  www.troglonautes.com/cotejardin37/


Lady Trog



Rédigé par Renée Frank le Jeudi 10 Janvier 2013 à 06:00 | Lu 1196 fois