Les travaux chez les Trogs (2-2)


Dans le sujet précédent, nous en étions restés à la partie descriptive du diagnostic réalisé en janvier dernier par “Entre Loire et Coteau”. Restent à évoquer la stabilité et le risque d’évolution pour terminer par les préconisations fournies par nos experts géologues.


Stabilité et risque d’évolution

Les travaux chez les Trogs (2-2)
Trois facteurs d’instabilité sont détectés :
  • la présence d’argile dans la structure du tuffeau, roche carbonatée particulièrement sensible à l’humidité.
  • les nombreuses fractures (nord-sud) avec des épontes franches et droites. L’espace qui les sépare est colmaté par des argiles. Les géologues constatent également la présence de nombreuses fractures qui constituent des surfaces de décrochement de blocs rocheux.
  • le creusement constitue le troisième facteur d’instabilité. Les piliers subsistants devront supporter une charge pondérale importante.
 
Il en découle :
 
  • l’apparition de fissures de décompression de voûte, avec un risque de décrochement de bancs rocheux sous les liserés marneux séparant les différents bancs de tuffeau.
  • L’amorce de décollement de blocs rocheux, là où le tuffeau est fortement altéré.
  • La mise en compression de piliers, y compris d’un pilier maçonné qui a été élevé en partie sud de la salle “cathédrale”
 
Enfin quelques remarques d’ordre plus général : il nous faut surveiller le coteau, plus spécialement à l’entrée, “tout particulièrement  celui qui est colonisé par un développement anarchique de la végétation (lierre dans le mur de soutènement sur l’entrée nord)”

Les préconisations

Les travaux chez les Trogs (2-2)
Suspens…  d’autant que le lieu devant recevoir du public doit être rigoureusement consolidé. Suit toute une liste de tirants, split set et autres clous (nous y reviendrons bientôt avec Roc Confortation (entreprise de confortement).
Suit un plan portant des positions indicatives de consolidation (en bleu) et quelques préconisations du style “coque” : là où la roche est fortement altérée, Docteur Léotot  suggère la mise en oeuvre d’une coque à la chaux…
Deux reprises en maçonnerie devront être réalisées en béton armé. Constituées de blocs à bancher, feraillés horizontalement et verticalement, avec ancrages au sol et dans la roche, puis garnis en béton.
Enfin un important travail de purge est fortement conseillé.

Conclusions

Les travaux chez les Trogs (2-2)
Le diagnostic est sans appel. L’ensemble du site classé R4 (PPR Mouvements de terrain), s’il bénéficie dans sa partie nord de nombreuses et anciennes maçonneries, doit dans le cas d’une ouverture au public bénéficier de la mise en oeuvre d’un programme de travaux de confortement à faire réaliser par des entreprises spécialisées.

Oui chef, bien chef, ce sera fait, chef! En avant pour le confortement de notre portefeuille!

 A suivre.

Rejoignez-nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 27 Avril 2013 à 08:35 | Lu 260 fois