Les souterrains du Mans


Y a-t-il une vie souterraine sous le vieux Mans? Ou s’agit-t-il de “simples” caves? Les spécialistes se remuent les méninges. Et les Trogs, sous l’impulsion de Miss Wikie font leur ménage. Voilà de quoi alerter Lady Trog avec un roman “la dame au collier rouge” de Ponson du Terrail.


Les souterrains du Mans
Qui ne connait pas Le Mans et son circuit automobile légendaire? Mais qui connait ses souterrains? Là, il y a débat… le circuit souterrain ne serait qu’un ensemble de caves, certes prestigieuses mais c’est tout.
Troisième ville des Pays de la Loire,  la ville abrite la Cité Plantagenet, autrement dit le Vieux Mans, quartier historique de la ville, ville connue pour la variété de ses jardins. Ses souterrains sont eux moins connus. Pourtant, à la lecture de Google et de Wikipedia, ils existent, modernes et certains probablement anciens. Ainsi, les restes des thermes de Vindunum, situés dans la ville du Mans, ont été découverts par hasard en 1980. Plusieurs salles souterraines permettent de découvrir le monument dans les meilleurs conditions.
Bon, le Mans, c’est aussi toute une histoire riche d’influences littéraires, culturelles qui a connu des invasions et des influences successives : à côté du “Grand circuit vroom vroom”, il y a le circuit touristique et Ponson du Terrail, connu pour le personnage de Rocambole.

Souterrains refuges ou caves, le débat est ouvert

Le vieux Mans et ses quartiers voisins sont sillonnés dans leurs sous-sols de vieux souterrains. En 1935, l'érudit Sarthois André Bouton y avait consacré une plaquette. Son fils Etienne Bouton présente le travail de son père : A travers les souterrains inconnus du Vieux Mans (paru en 1936). Les souterrains du Vieux Mans ont fait rêver les romanciers. Ponson du Terrail les explore dans "La Dame au collier rouge".
Il semblerait qu’André Bouton ait parlé de souterrain en référence au roman de Ponson du Terrail. C’était plus attirant pour les lecteurs. Le romanesque s’arrange avec la réalité…
Les spécialistes “ABF” (Architectes des Bâtiments de France) s’interrogent, le débat reste ouvert.
A suivre…


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 9 Février 2013 à 07:59 | Lu 856 fois