Les plantations de coteau et les troglos


Vous habitez un troglo au pied d'un coteau. Comment entretenir ce dernier pour améliorer sa stabilité? Quelles sont les espèces végétales adaptées? Quelles sont les solutions envisageables concernant l'eau et le ruissellement? Voici quelques conseils qui pourront vous être fort utiles.


Maintenir un équilibre subtil entre végétal et minéral

 Les plantations de coteau et les troglos
L'entretien de votre coteau est indispensable et doit obéir à certaines règles. Dans la plupart des cas, le sommet du coteau est recouvert d'une intense végétation qu'il faut maîtriser. 
Le déboisement doit être réalisé en pratiquant deux méthodes : 
- La dévitalisation des souches qui partent en profondeur, par l'apport d'un produit adapté qui permettra de stopper l'évolution racinaire
- Le colmatage à la chaux pour éviter la pénétration des eaux,  fatidiques l'hiver avec les risques de gel, prélude à l'éclatement de la roche. 
Vous pouvez conserver ou planter une végétation à racines rampantes, qui retiendra l'eau (lilas, milpertuis; iris)
Enfin vous pourrez pratiquer la purge du coteau, c'est à dire faire tomber progressivement  les roches instables, afin de prévenir des risques possibles d'éboulement.

Ce qui est bon, et ce qui ne l'est pas

 Les plantations de coteau et les troglos
Les facteurs favorables:
Quand il pleut, le feuillage intercepte la pluie, l'absorption et l'évaporation réduisent les infiltrations d'eau dans le sol.
Grâce aux racines, les arbres recueillent l'eau du sol dispersée dans l'atmosphère ; cela abaisse les pressions interstitielles dans le sol.
Les racines vivantes renforcent le sol et augmentent sa cohérence surtout en cas de forte humidité.
Enfin, elles lient entre elles les particules du sol de surface et réduisent sa sensibilité à l'érosion.

Les facteurs défavorables:
Les racines peuvent augmenter la perméabilité du sol.
En période de sécheresse, les arbres diminuent la teneur en eau du sol et peuvent approfondir les fissures de dessication, et donc favoriser l'infiltration en profondeur.
Le poids des arbres est une surcharge sur la pente.
La végétation exposée aux vents transmet des facteurs dynamiques au sol par les racines.

Quelques conseils essentiels

 Les plantations de coteau et les troglos

plantes.pdf Plantes.pdf  (262.15 Ko)

Vous favoriserez un bon état de  stabilité de votre coteau : 
- en maintenant et en entretenant une végétation appropriée qui fixera le sol sans développer des racines en profondeur
- en entretenant des fossés en crête de talus
- en drainant les eaux de ruissellement
- en nettoyant et en purgeant régulièrement les parois.
- en supprimant progressivement les arbres de haut jet, tout en s'assurant que les strates végétales basses occupent et renforcent déja le sol.

Vous trouverez en exergue, un document pdf avec une liste non exhaustive des espèces "spécial coteau".


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 29 Mai 2011 à 09:14 | Lu 1072 fois