Les mystères de Stonehenge (2/3)

Suivez le guide à Stonehenge !


Ma découverte du site de Stonehenge en Angleterre fut un moment de grande émotion. Empreint de mystère et de beauté, il nous interroge sur les capacités extraordinaires et les motivations des hommes qui nous ont précédés. Comment et pourquoi ce Cromlech (cercle de pierres) gigantesque a-t-il été érigé (cf article 2298) ? Dans cet article, nous allons tenter de répondre à la première de ces deux questions.


L'origine des pierres

Les pierres qui composent Stonehenge sont de deux origines différentes : les grandes pierres, dont certaines pèsent plus de 35 tonnes, sont en grès sarsen, un grès extrêmement dur, dont la source se situe principalement à 30km au nord de Stonehenge, dans les Malborough Downs. Les petites pierres, appelées les pierres bleues, proviennent de Preseli Hills, à plus de 240km à l’Ouest, au Pays de Galles !
Comment ces pierres ont-elles été transportées sur le site? Les pierres de sarsen auraient pu être tirées sur des sortes de traîneaux en bois… par une équipe de 200 personnes. Pour les pierres bleues, il fallait compter 12 jours pour effectuer le trajet de la même façon. Il est aussi possible que les pierres aient emprunté un axe fluvial, la rivière Avon, sur une partie du trajet.

Le façonnage des pierres

Même si Stonehenge fut construit à une époque où les outils de cuivre et de bronze remplaçaient progressivement les outils de pierre (vers 3000 ans avant J.C), ces nouveaux métaux étaient trop doux pour équarrir des pierres dures. Les blocs de grès sarsen tout comme les pierres bleues, auraient seulement pu être façonnées en utilisant des boules de sarsen rondes. Plusieurs ont été retrouvées à Stonehenge, leur taille pouvant atteindre celle d’un ballon de football. Les vastes quantités de gravats de pierre suggèrent que la zone de travail principale des blocs de grès se trouvait sur l’inclinaison située juste au nord de l’enceinte.

L'érection des pierres

Une fois équarries, les pierres destinées à être verticales pouvaient être dressées. Des trous étaient creusés dans la craie et la profondeur de chacun de ces trous était calculée de manière à ce que le haut des pierres soit au même niveau. Les fouilles ont révélé que la plupart des trous où se trouvent les menhirs ont un côté droit et un côté incliné. La pierre était vraisemblablement glissée dans le trou et reposait initialement à un angle, contre le côté incliné.
 
Les expériences réalisées ont montré que ceci est possible en équilibrant un monolithe sur une rampe, de façon à ce que l’une des extrémités se trouve juste au-dessus du trou. De plus petites pierres son alors utilisées pour déséquilibrer le monolithe, le faire pivoter sur l’extrémité solide de la rampe et tomber dans le trou.  La pierre peut alors être dressée contre la surface verticale à l’aide de cordes de peaux ou de fibres végétales. Le trou est ensuite remblayé avec des fragments de pierre et de la craie.
Quant à l’érection des linteaux horizontaux, plusieurs théories s’affrontent suite à des tentatives de reconstitution : rampe de terre ou de bois, ou encore succession de  plateformes de bois entourant les deux menhirs, mais il ne reste aucune trace pour conforter les suppositions des archéologues…
 

 
Stonehenge célèbre l’ingéniosité humaine motivée par le sens du sacré.
Dans un prochain article, nous chercherons à comprendre Pourquoi et par Qui Stonehenge fut édifié.
 
L.T.


Rédigé par Renée Frank le Vendredi 20 Octobre 2017 à 18:28 | Lu 92 fois