Les muches de Naours

Troglos loisirs


Une muche est un souterrain creusé généralement à des fins de protection des villageois et de leurs biens, lors de troubles importants dans la France septentrionale, d'où leur nom de muche signifiant "cachette" en normand et en picard, du verbe much(i)er "cacher" équivalent de l'ancien français mucier. Toutefois, certaines muches -comme celle de Mesnil-Domqueur, à côté de Domqueur, découverte en 2005- amènent à penser que quelques-uns de ces réseaux souterrains furent exclusivement destinés à servir de greniers souterrains, ceci afin de soustraire temporairement les récoltes aux pillards -les "fourrageurs"- envoyés par les armées ennemies pour ravitailler celles-ci en grains.


Muches

Muches signifie cachettes en Picard.

Le lieu a été redécouvert par le curé du village, l'abbé Danicourt, en 1887 : il découvrit l'entrée du site et entreprit de déblayer les souterrains oubliés avec ses paroissiens.

 De nombreux témoignages racontent l'histoire du lieu : inscriptions, signes religieux, outils,  aménagements destinés aux hommes et aux animaux, se succèdent dans les méandres et dans les salles qui s'étalent sur plus de 2000m  : 28 galeries, réparties en 130 pièces, à une profondeur de 33m en moyenne. La hauteur des galeries varie entre 1,60 et 2m. Cheminées d'aération ou à fumée, auges, étables, puits pour l'eau, silots à grain, prouvent que chaque famille disposait d'un espace propre et d'un cheptel. On y mis même un trésor de pièces d'or à jour en 1905! La cité pouvait abriter jusqu'à 650 personnes.

Contrebandiers et militaires

De l'an 800 à la Révolution de 1789, la Picardie connut en effet de nombreuses guerres et invasions. Les populations utilisèrent régulièrement les grottes de Naours comme refuge et usèrent de nombreux stratagèmes pour éviter de se faire repérer.
 
Sous le règne de Louis XVI, elles servirent aux contrebandiers du sel, les faux-saulniers pour échapper à la gabelle. Ils y établirent un dépôt de sel. Après le XVIe siècle, les refuges furent de moins en moins occupés, puis tombèrent dans l'oubli.
 
Durant la première guerre mondiale les grottes furent occupées par des troupes anglaises et canadiennes entre 1916 et 1918. Un hôpital militaire y séjourna. Durant la seconde guerre mondiale, elles furent d'abord occupées par les troupes britanniques comme réserve à matériel et carburant. Puis en 1941, l'armée allemande les utilise d'abord comme entrepôt à munitions et en 1943 comme base défensive en liaison avec le Mur de l'Atlantique et de gros travaux de maçonnerie y furent réalisé.
Aujourd'hui, le site est ouvert au public. Si vous passez vers Amiens, faites le détour par Naours...
 

Les muches de Naours
http://www.grottesdenaours.com/info.html
 
La Cité souterraine de Naours 5, rue des Carrières - 80260 NAOURS Tél. : +33 (0)3 22 93 71 78 – Email : contact@citesouterrainedenaours.fr
 
L.T.

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Renée Frank le Mardi 3 Février 2015 à 15:51 | Lu 255 fois