Les grottes du Père Garedja


Le journal Libération du 2 août dernier évoquait en pages centrales un reportage intitulé “Monastère amer”, traitant de l’existence de grottes situées aux confins de la Géorgie, non loin de l’Azerbaijian. Ce sont les grottes du Père David Garedja.
Alors lesTrogs sont allés dénicher quelques informations.


Les grottes du Père Garedja
C’est vers 451 que des pères syriens, vraisemblablement des missionnaires venus de Mésopotamie, débarquent dans cette région du Caucase pour y propager leur foi.
Leur chef, David Garedja, entraîne ses compagnons à sa suite dans une contrée particulièrement inhospitalière : “Ils marchent pieds nus et se contentent de petites cavités creusées dans la roche pour s’abriter et dormir.”
Tout ce qui reste aujourd’hui, ce sont ces grottes disséminées dans la montagne et les splendides fresques qui ornent certaines d’entre elles (11ème et 13ème siècles) : grotte-chapelle, grotte réfectoire, grotte-chambre...
Au fil du temps, une vingtaine d’ermitages ont vu le jour et traversé différentes périodes de troubles et de vicissitudes politiques (Mongols, Perses, Soviétiques). A la suite du massacre de la nuit de Pâques 1615 où 6000 ermites furent massacrés, les fidèles construiront de hauts remparts autour des plus vieux monastères.
Aujourd’hui, des champs ont été plantés, les terriers agrandis et pour voir les fresques dans un des plus anciens monastère, “Udbano”, il faut grimper pendant plus d’une demi heure à partir du “nouveau monastère” qui date du 17ème siècle.
C’est à partir des années 1990 avec l’indépendance de la Géorgie que les moines rentrent définitivement dans leurs murs, avec la même force qui avait animé David Garedja.

Sur la falaise ont été creusés 19 monastères dont on peut voir aujourd’hui les cavernes peintes. Paata Vardanashvili, tbilisi (Géorgia)
Sur la falaise ont été creusés 19 monastères dont on peut voir aujourd’hui les cavernes peintes. Paata Vardanashvili, tbilisi (Géorgia)

Le complexe monastique est situé dans une région désertique de la Géorgie chrétienne, au contact de l’Azerbaidjan. Photo Lidia Llona, tbilisi (Géorgia)
Le complexe monastique est situé dans une région désertique de la Géorgie chrétienne, au contact de l’Azerbaidjan. Photo Lidia Llona, tbilisi (Géorgia)


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 1 Septembre 2012 à 06:50 | Lu 354 fois