Les grottes de jardins, ou l'imagination au pouvoir

C'est Noël !


A l'occasion de la publication d'un très bel ouvrage sur les grottes de jardins, intitulé " l'imaginaire des grottes dans les jardins européens", nous vous proposons un article sur ces architectures maniéristes.


appartement de grottes, Palais de Borromée
appartement de grottes, Palais de Borromée

Home des cavernes

Voici une revue de presse chinée dans le journal Libération : un article au titre alléchant: HOME DES CAVERNES.
Que nous disent les auteurs de ce passionnant ouvrage, Monique Mosser et Hervé Brunon, chercheurs au CNRS?

" La grotte est grotesque, comme son nom l’indique, tordue. Aussi alvéolée qu’un cerveau malade. Dès l’Antiquité, elle est un élément essentiel de la décoration des parcs et jardins. L’eau y coule de source, c’est l’origine, le souterrain, lieu de l’ombre : tantôt rafraîchissante comme les grottes des palais italiens à ras de lac, sculptées en coquillages, tantôt monstrueux repaire de Vulcain comme dans tel château anglais (Ascot Place) où elle s’acère en stalactites. Parfois la grotte est aussi simplement kitsch.

Bomarzo, la bouche du monstre
Bomarzo, la bouche du monstre

L'enfer apprivoisé

Parmi ces architectures maniéristes, la plus connue est probablement celle du " jardin des monstres" de Bomarzo, en Italie, dessiné au 16ème siècle.

La mise en scène des jardins maniéristes tend, comme dit Montaigne, à « artialiser la nature », et se joue de ses irrégularités. Elles laissent apercevoir les portes de l'Enfer, en cherchant à les apprivoiser.

Autre exemple : les grottes de Vasari à Boboli (palais Pitti), avec les fausses stalactites, et les fausses concrétions, le tout recouvert de lierre et de mousse : l’art doit faire plus vrai que nature, surpasser la nature, et l’esthétiser. Le maniériste est en rivalité avec la nature, soit qu’il veuille la détruire, soit qu’il veuille faire mieux qu’elle. Ces grottes montrent aussi la puissance créatrice d’une nature qui donne forme à partir de l’informe, avec ces ébauches de formes humaines qui surgissent des parois, et les captifs de Michel-Ange, inachevés, qui font affleurer la toute-puissance monstrueuse de la nature créatrice, inhumaine et fascinant.

 

la grotte de Ascott Place
la grotte de Ascott Place

Galets et coquillages

Encore un autre exemple somptueux, celui de  la grotte aux stalactites du Palais d'Ascot, construit par un aristocrate anglais au 18ème siècle, et récemment restauré par la famille royal d'Abu Dhabi.
Les galets ronds et les coquillages forment la plupart les décors de ces fantastiques folies qui invitent à la poésie et au voyage dans une nature recomposée.

Dans les jardins  de l'Alcazar à Séville, la galerie des Grottes, récemment restaurée, est une sorte de balcon long de 160m qui surplombe et sépare d'autres jardins merveilleux. Un orgue à eaux y joue de la musique. Ici la grotte nous promène plutôt vers le paradis que vers l'enfer...

Pensez à offrir ce bel ouvrage pour Noël!

L'imaginaire des grottes de jardin
Monique Mosser et Hervé Brunon
Ed Hazan, 125€


L.T.
 

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Renée Frank le Vendredi 12 Décembre 2014 à 17:11 | Lu 289 fois