Les dessous de Gibraltar (2)

Carnets de voyages : Road Trip au Maroc


Après les macaques berbères, partons à la découverte des espaces souterrains tels qu’ils étaient utilises du temps de ce mirador braqué sur le détroit. Petit rocher deviendra grand… Le territoire britannique (6,8 km²) jouxte l’Espagne, Le Maroc, surplombe la liaison ocean-méditerranée : “il y a deux côtes, la côte Est (East Side), où se trouvent deux baies, Sandy Bay et Catalan Bay, et la côte Ouest (West Side), où vit la majorité de la population.


3. Rappel géographique

Le climat méditerranéen favorise une végétation résistante de garrigue, maquis et pinède. Le point culminant est le rocher de Gibraltar (rocher calcaire culminant à 426 m), réserve naturelle peuplée par des macaques berbères, les seuls singes sauvages d'Europe. (voir article précédent no 1581). Gibraltar est un des territoires les plus densément peuplés au monde (4 290 hab./km²), ceci ayant pour conséquence une demande d'espace de plus en plus forte. Le détroit de Gibraltar a une largeur minimum de 14,4 km. Sa profondeur moyenne est de 300 m, mais elle atteint 900 m dans la partie la plus étroite.” Dixit wikipédia.
Le rocher de Gibraltar est constitué de roches calcaires. Il surplombe la mer dans l'est et descend en une pente moins abrupte dans l'ouest. Le sommet est à 426 m. Les aloès, les cactus, les câpriers et les asperges poussent dans les crevasses. Certaines régions sont traversées de vallons herbeux où vivent des pigeons, des perdrix, des bécasses et le singe de Barbarie, le seul singe sauvage d'Europe. Parmi les grottes naturelles de ce cap, la grotte de Saint-Michel, dont l'entrée se situe à 335 m au-dessus de la mer, est la plus grande.
Placé à la limite des plaques tectoniques européennes et africaines qui se rapprochent d’un centimètre par an, scandées par de frequents séismes, le rocher se partage entre l'Espagne, le Royaume-Uni (qui possède Gibraltar depuis 1704) et le Maroc. Cependant un accord fait du détroit une voie internationale pour la navigation. Les liaisons sont varies y compris pour l’immigration clandestine…

4. L’ oeil de l’Occident

Point de convergence de civilisations, le Rocher devient incontournable : “L'histoire militaire de Gibraltar pendant la Seconde Guerre mondiale illustre sa position de forteresse britannique comme depuis le début du XVIIIe siècle et comme un facteur vital dans la stratégie militaire britannique, à la fois comme un pied sur le continent européen, et comme un bastion de la puissance maritime britannique.” Pendant la Seconde Guerre mondiale, Gibraltar eut un rôle essentiel tant sur le théâtre de atlantique et que sur le théâtre méditerranéen, contrôlant de la quasi-totalité du trafic naval entre la mer Méditerranée et l'océan Atlantique.

Le rocher abrite don des installations à vocation militaires : “Dans le rocher de Gibraltar même, des kilomètres de tunnels furent creusés dans la roche calcaire. Des quantités de roches furent minés pour construire une « ville souterraine ». Dans les grandes cavernes artificielles, des casernes, des bureaux et un hôpital entièrement équipé furent construits, avec une salle d'opération et un équipement à rayons X… Arrivez au poste frontière… et demandez les services d'un guide pour aller explorer les entrailles du rocher, des galeries d'une soixantaine de kilomètres qui ont servi de quartiers généraux à Eisenhower durant la deuxième Guerre Mondiale.
 
A suivre…




Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 15 Octobre 2014 à 13:28 | Lu 369 fois