Les derniers troglodytes


Pt’it Ch’nard m’étonnera toujours. Il est monté dans le grenier de ses souvenirs et a déniché une information très intéressante pour nous autres troglodytes! alors qu’il feuilletait les hebdos pour enfants (c’est bien de son âge !) il a mis la main sur des documents appartenant à son arrière arrière grand père : « le petit français illustré » apparu au 19ème siècle.


Le journal éducatif des écoliers

Les derniers troglodytes

Le Petit Français illustré apparaît en 1889 en Belgique. C’est le journal des écoliers et écolières, composé de récits feuilletons et de bandes dessinées.
Ses objectifs étaient clairement éducatifs. Des romans à suivre, des nouvelles, des articles éducatifs, un peu de sport et sous le titre de Variétés, quelques jeux et problèmes amusants. Ce n'est qu'un peu plus tard (en septembre) que Christophe introduisit un esprit beaucoup plus joyeux avec ses personnages, la Famille Fenouillard, le Sapeur Camember puis le Savant Cosinus.
Dans le n° 456 du 20 novembre1897, un châpitre est consacré aux « derniers troglodytes ». Il est très intéressant de constater que dèja les habitants des caves étaient marginalisés, comme vivant dans des cavernes sombres et humides. Un siècle après, la « légende » est toujours tenace, même si elle s’est émoussée au fil du temps.


Un peuple singulier

Les derniers troglodytes

Nous vous livrons un extrait de ce chapitre que vous pourrez télécharger dans son intégralité à la fin de cet article.

« Si l’on s’en rapporte aux légendes anciennes sur les Troglodytes, ce peuple aurait  fait son habitation des cavernes creusées aux flancs des falaises de l’Egypte du sud-est, le long du golfe arabique. Les Troglodytes auraient vécu comme de véritables sauvages, sans autres vêtements que l’ample toison qui les enveloppait des pieds à la tête, se nourrissant de chair crue, voire de serpents… »

Un siècle après, les habitants des troglos sont encore considérés comme atypiques, y compris dans certaines émissions diffusées à la télévision.

Il me souvient d’avoir été « flashé » par des touristes apprenant qu’il avaient en face d’eux un habitant troglo. Un court instant je me suis senti le Rambo des troglos.

les_derniers_torglodytes.pdf les derniers torglodytes.pdf  (7.14 Mo)



Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 27 Mai 2011 à 10:49 | Lu 616 fois