Les cavités souterraines en question


Qu’est ce qui relie le Nord, la Picardie, la région parisienne, le Bordelais et… le territoire saumurois? Devinez! Les caves et surtout celles qui se rebiffent. Alors, l’Etat se penche sur la question avec le Ministère de l’écologie qui a tenu jeudi dernier 15 octobre la première rencontre nationale sur les actions de prévention des risques liés aux cavités souterraines. Il sagissait aussi de mettre en avant le Plan National pour la prévention des risques consultable sur le site du ministère.


Les caves en l’état

Les cavités souterraines en question
Plus de 120 000 caves sont recensées, 2565 communes sont concernées par les risques d’effondrement des cavités qu’elles soient naturelles ou creusées par l’homme. Et nous évoquons aussi les souterrains refuges… Sans entretien, sans consolidation, elles sont vouées à créer des “désordres” en sous–sol mais aussi à la surface. Exemple : les récents effondrements survenus à Montjean sur Loire. Le projet du Plan le précise : “cela concerne "aussi bien l'extraction de matériaux (carrières souterraines, marnières) que le creusement de refuges (souterrains moyenâgeux, habitats troglodytiques, sapes de guerre… Ces dégradations peuvent conduire, à terme, à la rupture des cavités et au développement d'effondrements brutaux de la surface du sol difficilement prévisibles, à la fois potentiellement dangereux pour les personnes et les biens situés dans leur emprise".
Certaines parties du territoire sont impactées, ainsi que de nombreux centres urbains : Laon, Pontoise, Senlis, Saint-Emilion, Paris, Lille, Marseille…
Face à cette situation, l’Etat à élaboré ce plan en concertation avec tous les acteurs concernés.

L‘Etat en caves

Les cavités souterraines en question
Le projet s’articule autour de quatre axes : recherche et développement, information, aménagement du territoire et accompagnement des services. Trois grandes orientations stratégiques ont été définies, pour proposer des solutions concrètes qui concernent les collectivités territoriales, les professionnels et les associations.
  • favoriser l’émergence des stratégies locales (ainsi dans le Saumurois…)
  • Informer, former et sensibiliser
  • Améliorer et partager le savoir et les expériences.
Le Plan est prévu pour une durée de trois ans.
Le ministère de l'Ecologie a ouvert sur son site une consultation sur la proposition de plan national pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines. (juillet 2011)

L’exemple du Saumurois et de l’Indre et Loire

Les cavités souterraines en question
Notre territoire est fortement concerné, ce qui explique la présence à Paris des Maires de Montsoreau et de Saint-Cyr en Bourg.
Concernant les actions entreprises, voir nos sujets : Souterrains et recensement (1)(2)(3)
Et bien entendu Cavités 37… (1) et (2)
 

Les cavités souterraines en question
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 22 Octobre 2013 à 07:05 | Lu 452 fois