Les ailes du plaisir (2)


Suite et fin d'une expérience inoubliable, j'ai été particulièrement gâté avec le tournage "Des racines et des ailes". Ils prennent le temps, ce qui n'est pas toujours le cas... Ce tournage illustre pleinement le regain d'interêt pour notre monde souterrain et c'est tant mieux !


Lucille : "Suivent 3 mois pendant lesquels se déroulent les tournages (une quarantaine de jours en tout), en fonction des possibilités de nos interlocuteurs et de la météo ! Nous nous rendons plusieurs fois dans la région, avec des allers-retours à Paris. Nous ne sommes à chaque fois que 3 personnes en tournage : journaliste-réalisatrice, cameraman-réalisateur, ingénieur du son. "
 
“Une fois les tournages "au sol" terminés, nous avons encore une journée entière (et rien qu'une) de tournage des images aériennes, depuis un hélicoptère, avec un système de caméra cinéflex. Dans l'hélicoptère, il y a un pilote, un caméraman spécialisé dans l'utilisation de ce matériel, et un réalisateur (là c'était Fred), pour guider, suggérer et vérifier les images tournées. Nous filmons depuis les airs tous les lieux où nous étions au sol, mais aussi d'autres sites qui nous permettront de raconter la région, et de nous déplacer d'une séquence à l'autre dans le film.” 
 
“This is the end” disaient les Doors : hommage à l’équipe de tournage “des racines et des ailes”, une expérience unique, grande première chez les Trogs qui ont scruté attentivement leur comportement, soumise qu’elle était au monde des intraterrestres.
Oui, une expérience unique, le temps de la découverte, parce que, eux, ont pris le temps. Bien sûr d’autres télés sont venues mais avec un investissement moindre, question de coût. La chaine met "le paquet" sur cette émission qui va m’obliger à acquérir une télé… non, il y a le net et les copains, enregistrement garanti. La diffusion est prévue pour le printemps prochain. Il me tarde de voir, d’analyser leur ressenti, leur vision de notre monde souterrain. Rendez-vous au Printemps 2014!

Et merci encore de cette belle rencontre.


Et ça n'est pas fini...

La promotion continue...
Pour rappel, vendredi prochain, projection au Palace de Saumur, "grand messe" avec la projection du film diffusé à l'Office du Tourisme.
et d'autres projets de tournage... le vent m'annonce un prochain vol de "la troglo à plume"... (chut! à suivre)
C'est sans parler du travail de la Région qui va faciliter le travail des réalisateurs par l'intermédiaire du Bureau d'accueil des Tournages, "pro en charge des repérages" qui font découvrir différents lieux.
A chacun ses réseaux, le but c'est de faire avancer le schmilblick.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 1 Décembre 2013 à 07:18 | Lu 635 fois