Le train fantôme des nazis

Tchoo-tchoo train


Avis aux taupes fouineuses ! Deux chasseurs de trésor ont localisé un train chargé d'or, caché par les nazis en avril 1945. Il aurait été retrouvé dans un tunnel à Walbrzych, au Sud-Ouest de la Pologne près du château de Ksiaz. Ce dernier, situé près de la frontière tchèque, servait alors de quartier général aux nazis pendant la Seconde guerre mondiale.


Un train mystérieux

Le train aurait été caché dans un des très nombreux tunnels secrets creusés par les nazis afin d'enfouir l'industrie de l'armement pour la mettre à l'abri des bombardements alliés. Ce véritable dédale de dizaines de kilomètres de galeries a été creusé par les prisonniers et déportés durant la Seconde guerre mondiale. Cet énorme chantier baptisé du nom de code de «Riese» (Géant) est aujourd'hui devenu pour partie une attraction touristique qui se visite. Mais les deux découvreurs auraient trouvé une rame blindée de 120 à 150 mètres de long dans un des tunnels non encore explorés. La zone qu'ils ont fouillée n'aurait jamais été explorée par le passé.

Par l'intermédiaire de leur avocat, les chasseurs de trésor qui ont localisé le train ont adressé aux autorités polonaises une demande officielle qui leur permettra d'obtenir 10 % de la valeur du contenu, caché par le troisième Reich. Le maire de Walbrzych a confirmé que le train chargé d'or et de bijoux se trouvait bien sur sa commune.


Attention, train miné

Mais attention, le train serait miné, à moins que cela ne soit un stratagème de la police pour écarter les curieux...
Les autorités polonaises ont demandé à tous les chasseurs de trésor attirés par cette histoire de cesser toutes leurs recherches afin de les confier uniquement à la police, à l'armée et aux pompiers. Une précaution car un vrai risque d'explosion existe.
«Dans le train caché, dont je suis convaincu qu'il existe, peuvent se trouver des matières dangereuses du temps de la Seconde guerre mondiale. Il est très probable que le train soit miné», a prévenu le conservateur général des monuments Piotr Zuchowski, secrétaire d'Etat au ministère de la Culture et du Patrimoine. De son côté, le maire adjoint a été plus prudent se refusant à évoquer «un train» lui préférant le terme de «trouvaille». Quelle que soit la dénomination donnée, les deux chasseurs de trésor ont bien trouvé quelque chose : «L'endroit est gardé secret», a précisé le maire-adjoint. En vertu d'accords passés avec l'Allemagne, s'il y a bien un trésor, c'est l‘État polonais qui le conservera.

 

 
 
 

 


Mais si une partie de cet or a été volée dans les coffres des banques centrales à travers l'Europe par les nazis, l'autre provenance des métaux précieux et des bijoux reste les familles juives qui ont été spoilées. Sans compter que le creusement de ces tunnels a été effectué par les prisonniers des camps de concentration. Espérons que la dignité des chercheurs de trésor et de l'Etat polonais permettront aux familles des victimes de l'Holocauste d'être dédommagées pour les crimes commis par le nazisme.

Relire aussi les articles sur le Bunker de Hitler n° 1516 et 1517

A suivre...

L.T.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 21 Septembre 2015 à 12:48 | Lu 200 fois