Le Maroc, selon les Trogs, 2016

Carnets de route, mai 2016


Hé Lady Trog ! si j’emmenais des potes au Maroc ? J’lai déjà fait en Chine.
OK, Mr.Trog, j’suis du voyage, c’est parti…
Et c’est comme ça qu’on a emmené un petit groupe de six personnages en quête d’un ailleurs : trois potes du BNI (Saumur Loire Développement, vous connaissez ?) et leurs épouses.


Les Trogs avaient tout préparé, sur place. D’abord une balade sur le « spot » de Leghzira qui fait étrangement penser à notre Etretat national : trois bonnes heures d’embruns atlantiques avec … un bon resto à la clef !

J’en ai profité pour retrouver ma copine Aghida, je devrais dire Hadj Aghida, fraîchement  revenue d’un pèlerinage à La Mecque financé  par les religieux qui ont offert cette opportunité à la « cantinière » chargée d’assurer le couvert pour les 80 pensionnaires quotidiens de l’Ecole Coranique de Zawit.

L’accueil à la Mosquée de Zawit nous a permis d’entrer en contact avec l’Imam et de découvrir les tablettes d’études des textes anciens, à la disposition des étudiants.

C’est quoi une oasis ? Endroit d'un désert qui, grâce à un point d'eau, présente de la végétation et permet la culture. En l’occurrence, l’oued Massa, permet le développement d’un écosystème varié et protégé : Souss Massa. C’est là que réside notre copain Patrice (La palmeraie de Souss Massa, incontournable).

Bien entendu, Aglou, son Marabout, son hôtel étaient notre base logistique, non loin des grottes de pêcheurs  qui nous sont devenues quotidiennes : l’empire des Trogs à portée de main et d’avion.

Et puis, une journée à Boumensour (les grottes des Trogs) à observer les oiseaux, les allées et venues des p heurs, le sable, le vent qui lèche inlassablement l’océan parcouru de frissons bretons… là, le minimum requis est de rigueur : la zone est protégée du monde moderne. Allo ? non à l’eau.

Tiznit, la ville la plus proche ville  (15 kpms) fleure bon la culture berbère, tranquille et sereine, et offre ses regards parfois dévoilés à qui sait les apprécier.

Quatre journées de découvertes rafraîchissantes, ponctuées de séjours culinaires dans de multiples endroits dont les Trogs possèdent le secret.

Bon Lady Trog ? Je suis prêt à recommencer l’expérience. Tant de choses à faire découvrir et à partager… Vous en saurez plus d’ici quelques temps… inch’Allah !
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 15 Mai 2016 à 07:30 | Lu 294 fois