Le Homard Chez Maxim’s

Les bons plans des Trogs


Que pensez vous d’un homard de toute fraîcheur servi chez Maxim’s à … 18 euros le kilo ? Vous devez penser : « M Trog il a fumé le kif ! » ou « il a un grain de sable » ?
Et bien non. Je persiste et signe… sauf que le « Chez Maxim’s » en question est situés dans le village troglodytique de pêcheurs de Tifnit (sud d’Agadir).


Tifnit

A une quarantaine de kilomètres au sud de la ville d'Agadir, sur la côte Atlantique, les pêcheurs avaient construit il y a plusieurs siècles, les premiers abris qui, avec le temps, forment Tifnit, tranquille village de pêcheurs, avec son panorama océanique de rigueur et habituel sur cette partie de la Côte, constitué par ses maisons troglodytiques, ses barques bleues et sa plage, sur une côte sauvagement assaillie par les flots.
Si quelques anciennes maisons de pisé construites subsistent encore, les terrasses bétonnées fleurissent les avancées des grottes abritant toujours les pêcheurs locaux et leurs familles.
La pêche, activité principale, fait surgir des flots le sar, le calamar, la seiche, la lotte, loup de mer, le maquereau et la sole entre autres, à des prix abordables. Et parfois les homards montrent le bout de leurs antennes…

Homard express

Le frère de …. Omar a travaillé chez Maxim’s (France). Surgit l’idée d’ouvrir un restaurant dans ce lieu devenu lieu de prédilection des surfeur.C’est ainsi que naquit « Chez Maxim’s ».
Quant au homard et autres langoustes, ils proviennent des lointaines contrées du sud-sud marocain, là où Omar va les quérir : départ de Tifnit à 4h00 du mat, retour au plus tard à 14h00 pour les accommoder au goût des clients, ceux qui avaient anticipé et réservé une soirée de rêve.

Depuis quelques années, Tifnit est devenu un lieu prisé, une destination populaire pour les touristes marocains, notamment les camping-caristes, et les résidents consacrent beaucoup de temps à entretenir leur village et à préserver sa nature. D’autant que le village est une des portes d’entrée de la réserve de Souss Massa qui abrite des oiseaux en voie de disparition comme l'ibis chauve.
 
A suivre.
 

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Dimanche 16 Août 2015 à 12:54 | Lu 346 fois