Lavardin : Carnet de séjour 2


Nos hôtes du Domaine de St Eloy à Lavardin (41), Bruno et Patricia, me font découvrir un ermitage troglodytique, à la lisière du village, au milieu des bois.


Lavardin : Carnet de séjour 2
Où suis-je ? Entre ciel et terre, en train de peiner pour gravir un escarpement invisible de la route (les coteaux sont pleins de surprise). Au-dessus de moi, à une quarantaine de mètres, le tuffeau affleure et dévoile des cavités manifestement creusées par la main de l’homme. Bruno est déjà en haut et m’indique où passer pour arriver dans ce lieu qui le fascine. J’arrime mon appareil photo, je me lance… raté. Faux départ, je glisse et me retrouve à mon point de départ. Bon, c’est pas gagné. Les 40 mètres me paraissent des kilomètres. L’ascension se termine. J’ai le souffle coupé par l’effort, mais surtout par ce que je découvre. Au terme de ce cheminement abrupt, plusieurs cavités se succèdent, portant l’empreinte d’aménagements anciens, révélant des traces d’extractions. Mais ce n’est pas tout. 
« Regarde plus haut, je crois que la chapelle est par là », Bruno disparaît, je soupire… et continue de monter en maudissant le coteau. Je ne suis pas au bout de mes surprises. 

Lavardin : Carnet de séjour 2
Un surplomb rocheux creusé s’impose à moi, minuscule arbrisseau. C’est vrai, cela ressemble à une chapelle, d’autant qu’à une cinquantaine de mètres, une croix sculptée s’offre au regard le long d’un sentier parcouru par les chèvres. Je rentre dans le « sanctuaire ». Tout laisse présager effectivement d’un lieu de culte : un « autel » surgit de la pénombre. Sans voix, je murmure dans le silence, le lieu est magique. 
Plus tard je devais apprendre par Jacky Trimardeau qu’il y a plusieurs hypothèses : certains pensent à un ermite du nom de Richemer… L’histoire de la région fourmille d’un nombre importants de druides ou d’ermites ayant séjourné à Lavardin. Le président des Amis de Lavardin, en attendant de se pencher sérieusement sur la question, prefèrre parler de la « grotte de l’ermite »


Rédigé par Patrick Edgard-Rosa le Dimanche 26 Juin 2011 à 08:37 | Lu 630 fois