La sculpture sur pierre selon Christophe Allier


Christophe Allier est sculpteur sur pierre au village des métiers d'Art à Turquant. A la base autodidacte, cela fait 15 ans qu'il modèle la pierre et 3 ans qu'il vit de sa passion.


Une entrée en matière

La sculpture sur pierre selon Christophe Allier
Adepte de la peinture et du dessin, il découvre  le travail de la pierre avec Fifi, des Rosiers sur Loire, qui l'initie à la matière. Sa première réalisation est déjà prometteuse : ce fût comme une révélation, dit-il. Sa technique et son imagination développées à travers sa peinture l'ont ensuite aidé dans ses créations.
Arrivé dans la région pour un chantier, il réalise une sculpture de bouteille de 2m80 de haut pour la société Gratien Meyer. Logé au à la mairie de Turquant, tout son travail de peinture est dévasté dans un incendie. Christophe prend alors un nouveau départ, et intégre le village des Métiers d'Art.

Son Atelier à Turquant

La sculpture sur pierre selon Christophe Allier
Installé sur les coteaux de Loire, sa boutique et son atelier en Troglo sont ouverts toute l'année. Il y présente de multiples travaux comme des petites lanternes, des serre- livres, des pots à crayon ou encore des bougeoirs. Les sujets qui l'inspirent sont la vigne, la femme, les visages. Toutes ses créations dit il, représentent l'amour.
La demande se fait de plus en plus présente. En effet les ventes sont au beau fixe, surtout pour les petites pièces.
Christophe anime dans son atelier des séances de sculpture. Il y a peu de temps, il a participé à la manifestation "Nos habitants ont du talent" en invitant les jeunes de la commune à sculpter dans son atelier.

Un adepte des troglo

La sculpture sur pierre selon Christophe Allier
Christophe travaille mais habite aussi en troglo. Il en est à sa 3ème habitation. Il raconte que la pierre lui renvoie de bonnes choses dans son travail. Le site l'inspire dans sa création et devient aussi un espace de travail avec ses sculptures sur les parois. Appréciant le mystère d'être sous terre, il se dit chanceux de pouvoir y vivre.

Reportage et photos Léa Portier


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 19 Juillet 2012 à 07:52 | Lu 606 fois