La grotte d'Eloïse


Mister Trog vous invite à redécouvrir l'Italie antique à Nantes. De mon côté, j'ai déniché l'Italie romantique, qui se cache dans le parc du domaine de Garenne Lemot à Clisson, dans le bocage nantais : j'y ai retrouvé la grotte où Héloïse attendait son amant Abelard...


Le poème

Tout commence par un poème:

Héloïse peut-être erra sur ce rivage,
Quand, aux yeux des jaloux dérobant son séjour,
Dans les murs du Pallet elle vint mettre au jour
Un fils, cher et malheureux gage
De ses plaisirs furtifs et de son tendre amour.
Peut-être en ce réduit sauvage,
Seule, plus d’une fois, elle vint soupirer,
Et goûter librement la douceur de pleurer ;
Peut-être, sur ce roc assise
Elle rêvait à son malheur.
J’y veux rêver aussi ; j’y veux remplir mon cœur
Du doux souvenir d’Héloïse.


On peut lire encore aujourd'hui ces vers sur un rocher de la grotte cachée au bord de la Sèvre dans le domaine de Garenne Lemot à Clisson. Ils furent composés par Antoine Pécot (1766-1814,) poète et commissaire impérial près de l'administration des Monnaies à Nantes.

Héloise et canulard

C'est en effet au Pallet, près de Clisson, pays natal d'Abélard, que se réfugie Héloïse, son amante enceinte, en attendant la délivrance. L'histoire véridique et tragique de cet amour libre et contrarié, a été romantisée au 19ème siècle et la tombe d'Abélard et Héloïse construite en 1817 deviendra un lieu de pèlerinage de tous les amoureux au cimetière du Père Lachaise.

C'est alors, que coup de pub ou canulard, est découverte dans le parc la grotte d'Héloïse par François-Frédéric Lemot (1773-1827). Sculpteur de renom,  il a acheté entre 1805 et 1807 le domaine de la Garenne à Clisson et, sur l'autre rive de la Sèvre, le château moyenâgeux. Il veut faire de ce domaine un paysage italien à la Poussin. Il veut l'agrémenter de statues, de petits temples, de cascades, de "fabriques". Malgré la sobriété du récit d'Abélard qui ne parle ni de la Sèvre ni de Clisson, le baron Lemot n'a pas de peine à imaginer Héloïse  dans la Garenne qu'il vient d'acquérir à Clisson.

S'il fallait en croire F. Lemot, cette grotte aurait été découverte par hasard en 1805 lors de sa première visite à Clisson :
"Un jour en gravissant les rochers, le hasard les conduisit dans une grotte où ils ne purent lire sans la plus vive émotion les vers suivants gravés sur le granit."


Quand l'art embellit la réalité

Pas besoin de test au carbone 14 pour affirmer que ces vers ont été écrits et gravés ultérieurement à l'achat du domaine...
Et pour propager le buzz, le lieu est ainsi décrit par le peintre Claude Thienon, ami de Lemot, dans  "Voyage pittoresque dans le boccage de la Vendée ou vues de Clisson et de ses environs", Ed. Paris Didot, 1817:

"L’absence de celui qu’elle adorait rendait moins vifs pour elle les doux plaisirs de la maternité ; son âme expansive et brûlante était livrée sans cesse à une inquiète et sombre mélancolie qu’elle ne parvenait sans doute à dissiper qu’en venant sur les bords de la Sèvre rêver à l’objet de sa tendresse et soupirer après son retour. Sept siècles se sont écoulés depuis cette époque et les noms d'Abailard et d'Héloïse embellissent toujours ce délicieux rivage. On interroge avec une curiosité avide ces roches éternelles et ces grottes mystérieuses qui furent les témoins discrets de leurs peines et de leurs plaisirs. On se reporte à ces temps reculés où ces amants venaient dans cette solitude enchanteresse se confier mutuellement leurs vives inquiétudes ; on croit les voir s'égarer sous ces riants ombrages et s'abandonner à toutes les inspirations de l'éloquence, à tous les charmes de la nature et à toutes les enivrantes illusions de l'amour".

Qu'importe, l'histoire est jolie, et le lieu mérite un petit pèlerinage ...quand vous passerez par là, de Nantes à Montaigu.
Si vous cherchez à retrouver la grotte, descendez jusqu'à la Sèvre. Puis il vous faudra un peu escalader le coteau. Vous aurez quelque peine à déchiffrer sur le granit les vers d'Antoine Pécot. Mais ils sont encore visibles.

Et voilà comment un sculpteur, un poète et un peintre se sont ligués pour embellir la réalité, et comment une simple grotte est devenue un lieu romantique et historique.  Après tout, n'est-ce pas le propre de l'art de nous faire rêver et le pouvoir des grottes d'emporter notre imaginaire?

Lady Trog


Domaine départemental de la Garenne Lemot 44190 GETIGNE-CLISSON Tél. : 02 40 54 75 85
http://www.loire-atlantique.fr/jcms/cg_18137/le-domaine-departemental-de-la-garenne-lemot




Rédigé par Renée Frank le Jeudi 6 Février 2014 à 07:36 | Lu 417 fois