La gestion de l’eau à Lanzarote

En image


L’eau aux Canaries et sur tout l’archipel constitue une ressource stratégique sous contrôle. C’est au cours de notre séjour à Asomada, dans ce gîte découvert et sélectionné par Lady Trog que nous en avons pris conscience.


Histoire d'eau à lanzarote

Au départ, je pensais qu’il s’agissait d’une aire de battage, certes à la géométrie particulière, fruit de mon ignorance de « touriste » de passage. L’hôte des lieux, plongeur de son état, combla cette lacune de culture générale. C’est ainsi que j’appris qu’il s’agissait d’un réservoir naturel, recueillant l’eau de pluie que les services municipaux venaient récolter après les rares moissons fluviales sous la vigilance de José.
L’alimentation en eau de l’archipel provient à près de 90% de ses  réserves souterraines : les nappes emmagasinées par les roches imperméables, dans des poches de retenue parfois au-dessus du niveau de la mer s’écoule dans des galeries horizontales vers les régions habitées, dans des canaux aménagés et couverts pour éviter l’évaporation. Les ressources en eau sont plus importantes dans les massifs montagneux. Plus on se déplace vers l’est, plus la faiblesse des ressources naturelles se fait sentir. A Lanzarote, ces ressources sont quasi inexistantes. Les précipitations ne représentent que 134hm3 par an et s’évaporent à 96%. L’île ne consomme que 5hm3 annuel, provenant du dessalement de l’eau de mer, coûteux , polluant mais indispensable à l’alimentation des complexes touristiques.
A Lanzarote, chaque goutte d’eau compte…
 
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 



Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mardi 4 Octobre 2016 à 06:54 | Lu 199 fois