L'étrange cité de Ilya et Emilia Kabakov, Monumenta 2014

Insolite


Le Grand Palais accueille jusqu'au 22 juin la grande manifestation biennale d'art contemporain MONUMENTA, consacrée cette année aux époux Kabakov. C'est le centre de l'énergie cosmique qui a retenu mon attention d'Intraterrestre...


Une découverte archéologique de grande ampleur

Le centre de l'énergie cosmique
Le centre de l'énergie cosmique
D'origine russe, les époux Kabakov vivent à NY depuis 1989 et sont des figures majeures de l'art conceptuel né dans la Russie soviétique. Parmi les oeuvres composant cette étrange cité, une maquette fantastique reconstitue le centre de l'énergie cosmique constitué de 3 bâtiments : le réservoir antique de l'énergie cosmique, le centre de l'énergie et le laboratoire de communication avec la noosphère.
L'énergie cosmique se déverse sur terre selon un angle de 60°. On retrouve ce principe dans plusieurs édifices de civilisations anciennes - La Tour de Babel, la pyramide de Gizeh - mais aussi contemporaines - la Tour de Tatline ou la tribune pour orateur d'El Lissitzky ( ndlr : et  la tour de Pise?).

La chambre des calices
La chambre des calices

Le réceptacle souterrain de l'énergie cosmique

Citons les explications de l'exposition :
" Le coulage des fondations d'une usine, en 1989, permit des découvertes qui devinrent un sujet d'étude pour de nombreux astronomes et autres scientifiques du monde entier. On sortit de terre des objets appartenant à une civilisation inconnue du XIIIème siècle avant J.-C. enfouis à une profondeur de 14 mètres. Ils ressemblaient à d'énormes calices à pied ovale et étroit qui avaient été enterrés selon un angle de 60°. La fonction de ces calices enterrés, à forte concentration en "énergie subtile" et la présence d'antennes en pierres tournées  dos à dos soulèvent l'hypothèse selon laquelle ces objets étaient orientés vers le cosmos et  que la fonction des calices était de recevoir et d'emmagasiner les radiations cosmiques.

Le Centre de l'énergie cosmique installé sur le lieu de ces découvertes archéologiques tente d'expliquer les relations entre le passé et des mondes lointains.


Passionnant, n'est-ce-pas, Professeur Trogsky?

l'éclair sous la Pyramide du L
l'éclair sous la Pyramide du L

Le mystère des Pyramides

Le même jour, mes errances muséographiques m'ont conduite de la Coupole du  Grand Palais aux sous-sols de la  Pyramide du Louvre. Comme évoqué dans le Da Vinci Code, nous sommes bien là en présence d'un autre point d'énergie de la planète, en communication avec des forces mystérieuses. La preuve : sous un ciel orageux, à la tombée du jour,  mon appareil photo a réussi à  saisir un éclair rouge, lien entre le monde souterrain et le cosmos...
Décidément, Paris, aux sous-sols mystérieux, est une ville reliée à des mondes supérieures...

Lady Trog


Pour l'expo MONUMENTA consulter www.rmngp.fr


Rédigé par Renée Frank le Mercredi 21 Mai 2014 à 11:23 | Lu 205 fois