L'art contempo-souterrain


Pour accéder MOA à Atami (Museum of Art), au Japon, près de Tokyo, on pénètre à l'intérieur de la montagne face à la mer par de grands escalators construits sous la colline : cette antre est comme un sas permettant d'apaiser l'esprit avant de découvrir les chef d'oeuvre d'art japonais, et de mieux déboucher vers la lumière. Mais aujourd'hui, je vais vous parler du MONA, construit récemment par l'architecte australien Nonda Katsalidis, et dont les espaces souterrains sont construits dans les falaises de ... Tasmanie. Le monde souterrain n'a pas de frontières...


Un génie des maths au service de l'art souterrain

L'art contempo-souterrain
Le MONA est le Museum of New and Old Art, dédié aux thèmes de la mort et du sexe. Nous voilà prévenus. Son fondateur est le milliardiaire David Walsh, personnage génial très controversé : atteint du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme particulière qui est à l'origine de certains surdoués des chiffres et des combinaisons mathématiques. C'est ce don de calcul mental extraordinaire qui lui a permis de faire fortune dans les casinos de la planète, en particulier grâce au jeu de  Black Jack ( oui, ça n'existe pas seulement dans les films!).
Le musée se trouve à Hobart, en Tasmanie :  vous situez? c'est une île au sud de l'Australie, dans les 40èmes rugissants. Bon c'est pas la porte à côté, mais en creusant tout droit, vous avez une chance d'y arriver... N'oubliez pas la boussole...,
Creusé dans des falaises de grès au bord de la rivière de Derwont, l'espace  est y  spectaculaire. 6000 m² de galeries sont ici dédiées à l'art contemporain : Anselm Kiefer, Boltanski ( la vie de C.B., 69 ans,  achetée en viager, soit le film de la vie de l'artiste captée 24h sur 24h, dont probalement sa mort future...), David Byrne... et autres artistes obsédés par la mort.  Il fallait un site spectaculaire pour accueillir des artistes à la vision grandiose et provocatrice.

Un manifeste d'art contempo-souterrain

L'art contempo-souterrain
En concevant ce musée qui engloutit toute sa fortune  (58 millions de travaux et une collection évaluée à  78 millions), Walsh souhaitait prendre le contrepied des musées classiques: " Lorsque vous entrez au Metropolitan à New York, vous êtes dominé par l'ensemble. Je voulais l'inverse".
Dans ses cavernes  modernes, il s'éloigne du classique cube blanc, espace d'art moderne par excellence. On accède aux galerie par un grand escalier ciculaire, très  théâtral, avec bar et lounges à tous les étages...  La muséographie est aussi innovante avec aucun texte didactique ou cartel de légende sur les murs : la désorientation fait partie de la découverte de l'art. On peut quand même disposer d'une appli Ipod comme audioguide. On n'est en sous-sol, mais pas au Moyen Age...
Au dernier niveau, d'immenses murs de grès suintent l'eau, preuve que la nature a ,ici encore, ses droits d'expression.
Les étages supérieures font la part belle au paysage, avec vue sur la rivière, au milieu des vignes et des eucalyptus.

Si vous souhaitez louer un espace souterrain pour faire la fête en Tasmanie, le Musée propose aussi des salles de réception, dont le spectaculaire THE  VOID, que nous pouvons traduire par Le Vide,  qui peut accueillir jusqu'à 500 personnes.

Pour y aller ou rêver, consulter : www.mona.net.au

Et de ce côté de la planète aussi...

L'art contempo-souterrain
En Saumurois aussi, nous avons des sites d'art contempo-souterrains: je vous invite à redécouvrir l'Hélice Terrestre creusée par Jacques Warminski à l'Orbière et la galerie d'art de Richard Rak. à Coutures.

Les caves de bulles Ackerman à Saumur accueillent aussi des expositions d'art contemporain, de même que celles des  "Expériences Pommery" chez nos voisins champenois.

De nombreux artistes ont installé d'ailleurs leur atelier dans les caves de notre région.
Décidemment, le sous-sol et ses vastes réseaux souterrains, sont des espaces de liberté et de sources d'inspiration sans limite.


Lady Trog


Rédigé par Renée Frank le Mercredi 17 Avril 2013 à 05:34 | Lu 211 fois