L’Appel de 1818

Illumination


Le 19ème siècle voit la naissance d’un regain d’intérêt pour le Monde Souterrain par les scientifiques (genre : qu’est-ce kia sous nos pieds ?), les écrivains (Jules Verne, Voyage au Centre de la Terre). C’est aussi les prémisses d’offres touristiques destinées aux notables qui vont s’offrir quelques frayeurs souterraines, et le domaine d’aventuriers avides de lumière. C’est le cas de John Cleves Symmes, Capitaine d’infanterie (1779-1829), adepte de la Théorie des Terres creuses qui conduisit en mode échec un projet de grande envergure de découverte du Monde Souterrain.


La Terre est creuse

La Théorie de la Terre Creuse remonte à l’hypothèse présentée par l’astrologue Edmond Haley (la Comète) en 1681. L'expression Terre creuse fait référence à des théories selon lesquelles la planète Terre serait creuse, ces théories étant presque toujours associées à l'idée que la Terre possède une surface interne habitable. Bien que des romans d'aventure les aient un temps rendues populaires, elles reçoivent peu de soutien au xxie siècle, même si elles sont ravivées par les contributions littéraires de Jules Verne.

Soif d’aventures

John Cleves Symmes, Capitaine d’infanterie, crût dur comme fer à cette théorie et passera une partie de son existence, au détriment de sa famille, à tenter de conduire une exploration du Monde Souterrain, persuadé que sa propre foi lui était apparue de manière organique, à partir de sa longue lecture sur l'histoire naturelle et la géologie dans les encyclopédies et les comptes des explorateurs. Il a souligné les variations magnétiques autour des pôles, les migrations des animaux arctiques et l'existence de l'aurore boréale, entre autres «preuves».
En 1818, dans la ville de Willmington, il tente de rallier à son projet des âmes courageuses et de faire financer son expédition. 

L’Appel de 1818.

« Au monde entier !
Je déclare que la Terre est creuse et habitable à l’intérieur, qu’elle contient plusieurs sphères concentriques solides, l’une dans l’autre et qu’elle est ouverte aux Pôles de 12 ou 16 degrés. J’affirme sur ma vie cette vérité, et suis prêt à explorer cet intérieur si le monde me supporte et m’aide dans mon entreprise.
NB Je tiens à disposition de la presse un traité sur les principes de la matière, dans lequel je produis les preuves des affirmations ci-dessus exposées, un compte-rendu de divers phénomènes, et je dévoile le « secret d’or » du Dr Darwin.
Mes conditions sont d’être l’inventeur de cette théorie et gouverneur des nouveaux mondes.
… Je demande à une centaine de braves compagnons courageux et bien équipés de partir de Sibérie à l’automne avec des traineaux et des rennes, et de s’engager sur les glaces de la mer gelée : je prédis que nous trouverons une terre chaude et riche, foisonnante de végétaux, d’animaux et peut-être d’hommes, quand nous atteindrons un degré au nord de la latitude 82 : nous serons de retour au Printemps suivant. »

Le projet ne sera jamais envisagé, malgré l’entêtement de l’auteur qui continuera à voyager et à faire des conférences sur jusqu'à sa mort en 1829 (alors que sa femme et ses 10 enfants, à qui il a consacré cette circulaire, ont vécu une existence appauvrie au Kentucky). Il parviendra à intéresser un aventurier de haut vol, Jeremy Reynolds dont le voyage vers le pôle Sud en 1829 a inspiré le seul roman d'Edgar Allan Poe, (The Narrative of Arthur Gordon Pym de Nantucket) 
 
La théorie de La Terre creuse a rejoint le monde de la fiction qui a souvent mis en scène des mondes souterrains représentés aussi bien dans la littérature que dans les bandes dessinées, le cinéma et les jeux. Il n'est cependant pas toujours évident de déterminer s'il est réellement question de mondes creux (au sens strict), ou bien s'il s'agit simplement de vastes cavernes souterraines.
 
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 19 Mai 2017 à 08:52 | Lu 94 fois




Nouveau commentaire :
Facebook