"L’Apart” en troglo!


Les éditions l’Apart ne déménagent pas en troglo. Elles prennent possession des lieux occupés anciennement par Marc Boutfol, l’ornementaliste du village de métiers d’Art de Turquant. Les amoureux du livre se retrouveront ici dans un cadre de diffusion culturelle qui n’a rien à voir avec les lieux dévolus à la grande “distrib”. C’est que nous sommes ici dans un environnement troglodytique.


L’Apart à livre ouvert

Tournons la page : l’Apart reprend les rènes des anciennes éditions Cheminement, il y a environ deux ans. Le trio de choc, Olivier Berthot, Guillaume Thevenet et Jean-Luc Houdu n’a pas dit son dernier mot et repart au pied de la lettre.
Chapitre deux : ils s’installent à Turquant dans un site mis à la disposition des entreprises désireuses d’activité au Bois d’Ortie, avec la bénédiction (et surtout l’aide) de Jackie Goulet, maire du dit village.
Chapitre trois : des chiffres et des lettres. Parlons chiffre : l’Apart, c’est un catalogue d’environ 90 titres, un chiffre d’affaire annuel d’environ 500 000 euros et 7 salariés.
Chapitre quatre : des projets sur le papier, l’équipe passe à l’action et s’envole avec la légèreté d’une plume au village des Métiers d’Art pour y écrire un nouveau chapitre : page blanche pour le moment, nous en sommes à la lettre A.

Le cercle des petits éditeurs oubliés

"L’Apart” en troglo!
Editeur local cherche lieu de diffusion, à vocation culturelle (mais aussi commerciale, et c’est normal) pour :
Diffuser et vendre son catalogue
Diffuser et vendre ceux des autres petites maisons d’édition
C’est que face à la Grande Distrib les petits “David” peinent avec l’augmentation du taux de tva. L’union fait la force, c’est écrit dans les livres.
Alors les petits éditeurs signent un blanc seing à l’Apart pour les diffuser dans un lieu à forte connotation culturelle. Le choix est vite fait : en quelques mois, notre équipe de choc s’imprime au village de Métiers d’Art de Turquant. Avec la bénédiction de Jackie Goulet.

Plusieurs niveaux de lecture pour le Maire de Turquant

"L’Apart” en troglo!
Où et comment notre élu saumurois entreprend d’ ouvrir un lieu ou psychologiquement on est à l’aise pour ouvrir, consulter, feuilleter, discuter et éventuellement acheter? Réponse : le Village de Métiers d’Art.
Comment installer le village d’Art dans la pérennité en y installant des pôles d’attraction très forts qui vont contribuer à l’épanouissement des activités artisanales? Réponse : avec l’Apart. Parce que avec la boutique métiers d’Art, ouverte tous les jours, l’offre savamment décalée du Bistroglo, l’Apart jouant sur le même registre, le village est assuré d’une vie diurne continue.
Comment contribuer au développement de l’emploi et assurer cette économie souterraine (n’oublions pas que nous sommes dans une sphère d’activité “troglodytique”)? Réponse  : en continuant d’accroître l’offre touristique, en accompagnant les projets susceptibles de s’engager dans ce processus de développement. Avec les bénedictions de la région, de la DRAC (direction régionale de l’activité culturelle). Et en ce qui concerne l’Apart, avec le soutien de ses entrepreneurs, Pierre Yves Moriceau et Paul Salmon.

Annexes

"L’Apart” en troglo!
L’ouverture officielle de la “librairie” c’est le dimanche 1er Avril de 10 heures à 19 heures.
Vous pourrez y découvrir quelques auteurs présents, et y consulter “Troglos, Habitat et Art de Vivre” de Marie Hérault et Patrick Edgard-Rosa (ah mais bon sang mais c’est bien sûr!)
S’y developperont par la suite, des rencontres avec les auteurs, des conférences, des expositions, au rythme des saisons. Ca, c’est pour le chapitre 4...
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 29 Mars 2012 à 17:38 | Lu 746 fois