Kandovan, l'Iran troglodyte

Troglos d'ici et d'ailleurs


Vous croyiez le paysage de Cappadoce unique ? Eh bien, au nord-ouest de Teheran, à une centaine de km de Tabriz, dans la province de l’Azerbaijan oriental, vous retrouvez dans le village de Kandovan la structure géologique et un habitat similaire à celui de la Cappadoce turque beaucoup plus connue. Le tourisme commence à s’y développer. Il y a même un hôtel troglo 5 étoiles…


Un paysage de cônes de tuf

Quelle est l’origine de ce paysage de cônes de tuf ? Il est né de l’irruption extrêmement violente du volcan Sahand, vieux d’1 million d’années, mais dont la dernière irruption remonte à 11.000 ans et aujourd’hui endormi… Composée de projections de vapeur et de pièces ponce, cette explosion géante aurait provoqué l’apparition de cônes de lave dont les couches inférieures, composées de cendres plus chaudes, auraient eu une densité supérieure aux dépôts successifs de cendres. L’usure se serait donc faite en forme de bonnet d’âne.  L’autre hypothèse, à rapprocher de celle des étranges formes de cheminées de fée de Cappadoce, est que les intempéries, le vent, la pluie… et la neige sont à l’origine de l’érosion conique. Probablement le résultat spectaculaire, et très localisé, de cette termitière géante,  est dû à la concomitance de ces deux phénomènes. Des bulles de lave se sont aussi formées qui offrent des cavités naturelles complétées par le creusement humain, lequel daterait de plus de 3.000 ans, à l’époque des Zoroastriens...  
 

 
 

Village refuge

En effet, on trouve mention de ces installations dans l’Avesta, qui regroupe l’ensemble des textes sacrés de cette religion préislamique (dont une minorité existe toujours en Iran). Le village est cependant officiellement habité depuis le 13ème siècle. Les villageois fuyant les exactions des Mongols, se seraient réfugiés sur ce site puis seraient restés. Aujourd’hui encore, étables, silos et habitations se superposent sur deux à quatre niveaux, avec les abris pour le bétail en bas, les lieux de vie à l’étage intermédiaire et le stockage en haut. Si le paysage est somptueux, les hivers sont rudes et la neige n’épargne pas le village. Comme en Cappadoce, cette roche volcanique fine qui compose le sol de la région est de l’ignimbrite,  plus communément appelé le tuf.

Un tourisme international naissant

Aujourd’hui, la population est d’environ 600 âmes mais le village accueille plus de 300.000 visiteurs par ans, attirés par la beauté du site mais aussi les vertus des eaux thermales réputées pour soigner le foie en particulier.. Si les habitants vivent de leurs activités d’élevage et de d’agriculture vivrière, le tourisme est une source de développement important. En espérant que les nouveaux aménagements sauront comme à Matera en Italie ou à Uchisar en Cappadoce conserver l’authenticité du site. Il faudrait qu’il soit protégé comme paysage culturel… Jusqu'à présent local, le tourisme de Kandovan affiche ses ambitions internationales.
 
L’hôtel Kandovan Tourist cliff hôtel propose donc des chambres… avec jacuzzi. Nous avons aussi repéré pour vous l’hôtel Laleh Kandovan International Rocky hotel. Si vous avez la chance de vous rendre en Iran, Kardovan n’est d’ailleurs pas la seule destination troglo : visitez Hile Var à proximité de Kardovan, ou sinon dans le Kurdistan, le village de falaise de Palangan et le site archéologique de Karaftu. A Maymand (à 600 km au sud de Téhéran), un village de résidence d’hiver pour les nomades est alimenté par des aqueducs souterrains. Voilà qui s’annonce passionnant.
 
Pour la Cappadoce, consulter les articles 1925, 1929, 1930, 1933, 1934, 1937, 1938, 1939, 1942, 1964.
 
L.T.
 

Rejoignez nous sur notre page facebook :
https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Renée Frank le Jeudi 1 Septembre 2016 à 08:10 | Lu 117 fois