Hommage à Warminski


Je ne pouvais pas démarrer cette rubrique sans évoquer notre « Grand Jacques » que j'ai eu l’honneur de connaitre par quelques témoignages : Bernadette, la gardienne du temple, Bernard Foyer dit « Nanar », David Pépion, jeune tailleur de pierre, et d’autres encore. J’ai parcouru son œuvre monumentale dès mon arrivée sur le territoire. Tout troglophile qui se respecte se doit d’aller dans cette antre magique.


Hommage à Warminski
Le lieu dit « l’Orbière » était à l’abandon dans les années 60 lorsque Jacques Warminsky, jeune artiste formé à l’Ecole Boulle, passionné par le monde souterrain jeta son dévolu sur le site. Quatre années de travail seront nécessaires au sculpteur, accompagné dans son projet par des artistes, des amis, des étudiants pour accomplir ce travail de titan. « Jacques Warminski, l’un des derniers archisculpteurs du XXe s., a transformé un village troglodytique en un somptueux espace d'arts plastiques qu’il a mystérieusement baptisé L’Hélice Terrestre. A force d'acrobaties architecturales, Warminski, la taupe géante, a creusé un labyrinthe qui s'enfonce comme une vrille dans le ventre de la terre, chantant à sa manière la vieille union de l'art et de la nature. » Claude Arz (http://arz.blogspirit.com/about.html) Aujourd’hui Jacques n’est plus là. Il reste son œuvre et l’Orbière : le site troglodytique est un espace de visite et accueille aussi des expositions et des concerts. Véritable oeuvre d'art façonnée par Warminsky, elle intéressera petits et grands. L'Hélice terrestre se visite et accueille chaque année de nouveaux artistes pour de magiques estivales : musique, théâtre, danse... Bernadette Alberti, la compagne du sculpteur n’a de cesse de faire perdurer la magie des lieux et d’organiser tout un kaleidoscope d’évènements.. à voir ou revoir.


Rédigé par L'équipe des Troglonautes le Vendredi 11 Février 2011 à 01:42 | Lu 679 fois