Grottes de pêcheurs au Maroc

Les News


Est-ce le Maroc qui nous court après ou l’inverse ? En ce qui me concerne, mon enfance me rattrape au grand galop dans un sud marocain qui mérite toute notre attention. Quant à Lady Trog, empreinte d’authenticité, elle plonge dans l’aventure marocaine. Nous posons de nouveaux jalons qui nous ancrent définitivement en terres berbères.


Le Troglo-tonneau de Diogène

La grotte est modeste (environ 4mètres sur 6 dans ses plus grandes dimensions).
Elle est « dans son jus ». Deux banquettes cimentées et une tablette empierrée faisant office de coin cuisine, constituent le seul aménagement.
Discrètement enchâssée dans la falaise, elle donne sur la terrasse rocheuse « brut de brut » et surplombe l’océan. Bref… le rêve !
Elle jouxte le Bato Troglo, en attente d’agrandissement.
C’est notre dernière acquisition « grottesque ». Nous en sommes à la première phase du « Grottopoly », jeu préféré des Trogs.
Après le Bato Troglo, le Troglodune et l’Atlantic troglo, voici le Troglo tonneau de Diogène, la grotte N°5, dont nous conserverons l’essence authentique, quelque peu austère, face au soleil.
 

La Kasb’âne

Imaginez un mini modeste « ryad » niché dans un silencieux-discret-méconnu-village, autrement dit : une petite ferme dans un bled perdu, à deux kilomètres des grottes qui deviendra dans un premier temps le repère des Trogs en passe de devenir résidents marocains. Il s’agit de la « Kasb’âne » qui tire son nom du fait de la présence d’un tranquille équidé logé à côté de la porte d’entrée : le cerbère des lieux. Rassurez-vous, on n’abandonne pas le Saumurois natal pour autant… Mais nous sommes des enfants de la planète.
 

Il nous fallait une base logistique, administrative et stratégique pour gérer tranquillement nos acquisitions. C’est chose faite : y’a plus qu’à…
Rejoignez-nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 3 Novembre 2016 à 10:20 | Lu 231 fois