Graufthal, troglos d’Alsace.

Des p’tits trous, des p’tits trous…


Graufthal : rien que d’écrire ce nom, j’ai l’impression d’être partie voyager avec le Seigneur des Anneaux ou de me plonger dans un village de hobbits. Ce hameau enchanté connu pour ses habitations sous roche se situe en Alsace à 65km de Strasbourg. Comment les Trogs se sont-ils retrouvés sur une destination aussi … exotique pour eux ? Eh bien, c’est grâce à sa Sainteté le Dalaï Lama, 14ème du nom…


Graufhal et le Dalaï Lama ?

Bon, quel est le lien, me direz-vous entre ce village alsacien et le Dalaï Lama ? Il se trouve que j’avais pris des billets pour aller écouter au Zénith de Strasbourg la sainte parole du Dalaï Lama. Deux jours de conférence et la certitude de revenir sur un petit nuage de zénitude comme il y a cinq ans à Paris. Ayant entraîné Mr. Trog dans cette aventure spirituelle, je lui ai dégoté (ouf !) par le miracle de Google des troglos dans le village de Graufhal, petit bourg pittoresque situé dans le Parc régionale des Vosges du Nord, au milieu des bois, où nous avons été merveilleusement accueillis.Les maisons rupestres sont construites dans les  abris naturels au pied de la falaise qui domine le site d’une ancienne communauté monastique. Ni plafond,  ni plancher à construire : seule la façade est l’œuvre de l’homme, intégrée dans des reliefs de grès rose : ce grès des Vosges qui a servi aussi à la construction de la magnifique cathédrale de Strasbourg.

Trois familles

Aujourd’hui devenues éco-musées, ces maisons des rochers ne sont plus habitées depuis 1958. Nous sommes accueillis avec gentillesse par Marc Burckhart, président de l’association qui entretient et gère le site avec succès (plus de 20.000 visiteurs par an). Il nous raconte l’histoire du lieu qui retentit encore de la vie de ses derniers habitants. Le village est né probablement au 12ème siècle autour d’un couvent de Bénédictines. De nombreux artistes ont peint ce site pittoresque. Environné de forêts, le lieu est à la jonction des vallées du Rehbach et de la Zinsel du Sud, encastré au milieu de hautes falaises de grès, qui a donné naissance à un carrefour naturel, reliant le plateau lorrain à la plaine d’Alsace. Les populations celtes et gauloises s’y installèrent, puis une communauté monastique dès le Haut Moyen-Age, peut-être à l‘instigation de Sigebaud, évêque de Metz, dès723. Lors de la Guerre de Trente ans (1618-1648), les paysans ayant perdu leur maison dans des incendies s’installèrent dans ces abris sous roche au pied des falaises de grès roses et aménagèrent ces cavités rocheuses en construisant un toit et des façades avec portes et fenêtres. Le sol est celui de la falaise. Des entailles y sont creusées pour évacuer l’humidité qui suinte du rocher. Les pièces sont parfois sur deux étages ; les cuisines disposent d’un four à pain. Le mobilier, en partie reconstitué, est coquet, avec des lits surélevés. Certaines parties sont destinées aux outils agricoles. Au total, trois familles vivaient ici, bien intégrées à la vie du village, et pas du tout considérées comme marginales comme ce fut parfois le cas dans des villages troglodytiques. Les hommes étaient surtout bûcherons et les femmes pratiquaient le tricot. Une partie du site plus en surplomb était occupée par une fabrique d’allumettes, activité dangereuse à laquelle participaient les enfants… les habitants du village furent à tour de rôle français, prussiens, français, allemands et à nouveaux français… Jusqu’à aujourd’hui, on y parle un patois alsacien proche de l’allemand. Au XIXème siècle, le tourisme permis aux habitants d’arrondir leur fin de mis en faisant visiter leur maison. La veuve Weber avec ses 5 orphelins put même y faire installer l’électricité… Quant à la famille Otterman, elle comptait deux soeurs avec chacune 8 et 7 enfants dont faisait partie la dernière habitante jusqu’en 1958.

Des rochers et des hommes

Le site des Maisons accueille aussi une exposition permanente intitulée Des rochers et Des Hommes : traces préhistoriques et antiques, maisons et grottes habitées, châteaux forts troglodytiques ; sites militaires stratégiques et rochers de légende, tout un programme fait pour éveiller la curiosité de nos aventuriers souterrains… Les rochers pittoresques, emblématiques du paysage des Vosges du Nord, témoignent de l’histoire géologique du territoire et sont empreints de légendes…  Certains sont sculptés ou gravés d’inscriptions mystérieuses… On peut y accéder par des randonnées dans le Parc. Les photos nous permettent aussi de découvrir bien d'autres richesses.
A suivre…

L.T.

Nous tenons à remercier Marc Burckhart et Nadia pour leur accueil chaleureux à la Maison des Rochers. Adresse : 22 rue Principale, 67320 Graufhal.Association pour la mise en valeur du site Tel : 03 88 70 19 59 www.maisonsdesrochers-graufhal.fr
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 21 Septembre 2016 à 17:08 | Lu 134 fois