Eclosion d'une chrysalide à Bourré

Une bonne nouvelle en soi.. à Bourré...


Bonne nouvelle pour les touristes et amateurs qui passeront à Bourré. La magnanerie connaît depuis 2014 une nouvelle vie grâce à ses nouveaux propriétaires, Laurent... et Laurent.


De Bruxelles à Bourré, suivez le fil...

un petit paradis
un petit paradis

C’est l’histoire d’une rencontre, celle de deux professionnels, Laurent et Laurent, venus de Belgique en 2000 pour organiser des tours opérator dans la région riche en sites touristiques, avec la magnanerie de Bourré. Charmés par l’endroit, ils viennent et reviennent avec des visiteurs jusqu’au jour où ils apprennent que la propriétaire souhaite quitter les lieux.
 
 
 
 

Fin 2013, ils décident alors de sauter le pas, mais ils ne sont pas seuls dans l’aventure puisque le site vit de la sériciculture. Ils vont devoir apprendre à élever les vers à soie, à faire éclore les chrysalides et à leur faire tisser du fil de soie. Tout un programme qui nécessite aussi d’être présent sur place en permanence. Ils s’installent donc à demeure en troglo, dans ce cadre idyllique qui domine la vallée du Cher.


La sériciculture, une tradition régionale

La chambre d'enfant
La chambre d'enfant
A la magnanerie, on visite donc les caves dédiées à la sériciculture, pratique très ancienne dans la région de Tours, autrefois destinée à fournir les garde-robes royales… La température constante des caves est propice à l’élevage du ver à soie et il y a de nombreuses traces d’élevage dans la région ( au château de Brézé par exemple). L’élevage du ver à soie, peu connu du grand public a été relancé par Marie Foyer dans les années 1980, une pionnière installée longtemps au Coudray-Macouard, dans le Maine-et-Loire.
L’éducation des vers à soie se pratique de mai à octobre. Il faut leur fournir une grande quantité de feuilles de mûriers dont ils sont très friands. Il reste des traces de ces arbres également le long de la Vallée de Rois.
 La visite du site permet d’aborder aussi l’extraction du tuffeau qui se pratiquait tout le long du coteau. Bien orientées vers le Sud, les cavités creusées  étaient ensuite propice à l’habitat. Les deux Laurent sont installés dans ce cadre enchanteur. Ils vous feront découvrir leur écosystème !
 

Contact de la Magnanerie:
Laurent Masquelier-Ricard et Laurent Wastiels
4, Chemin de la Croix Bardin,
41400 Bourré
Tel : 02 54 75 50 79
 www.magnanerie-troglo.fr
Sur Bourré, voir aussi notre article n°287 intitulé TUFFEAU STORY : vous y découvrirez les caves majestueuses de Maurice Delalande, le studio d'enregistrement de François et un restaurant en troglo. On nous signale aussi le site récemment ouvert de troglodegusto ( contacts sur notre rubrique ALLO TROGLO).  
Décidement, il nous faudra retourner dans la région.... Il se passe des choses à Bourré!

L.T.


 



Rédigé par Renée Frank le Samedi 5 Mars 2016 à 20:07 | Lu 211 fois