Du côté de Saverne : les Vosges gréseuses

En images


Quelle ne fut pas ma stupeur de découvrir au fond d’une vallée vosgienne et dans les denses sous-bois qui l’habillent des affleurements de grès rouges, toute la panoplie propre au troglodytisme discrètement incrusté dans le paysage. Nous sommes dans les Hautes Vosges, non loin de Graufthal, grâce aux bons soins de Lady Trog.


Je déteste les grandes messes et je craignais de me rendre  aux journées strasbourgeoises consacrées au Dalaï Lama. A priori de ma part vite effacé, d’autant qu’elles furent précédées d’une journée de reportage « troglo » inattendue, condition sinequanone de ma venue en Alsace, bref un séjour riche à tous les niveaux.
Avant de se rendre dans les hauteurs philosophiques tibétaines, me voilà donc reniflant les souterrains vosgiens.

Le grès rose émerge ça et là au détour d’un virage, vision parfois surréaliste s’exposant au soleil perçant entre les arbres. Cette roche sédimentaire issue de l’agrégation et de la cimentation peut prendre des formes dures, à base de silice, de felspath et de micas. Il peut s´agir aussi de roches carbonatées. Couramment utilisé pour la construction, la sculpture, la fabrication de meules, le grès modèle aussi le paysage comme on peut le voir dans le Colorado (Monument Valley, Antelope Canyon…). Tout dépend de sa texture. Là nous sommes en Alsace, dans la France profonde.

 
Il y a bien sûr les galeries et souterrains utilisées durant la première et seconde guerres mondiales. Mais il y a aussi nombre d’inscriptions « anciennes », traces d’habitats semi troglodytiques, châteaux-forts troglodytiques impressionnants, citernes dédiées à la gestion de l’eau : autant de sujets sur lesquels nous reviendrons prochainement.
A suivre : le château de Haut Barr.
 
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Vendredi 30 Septembre 2016 à 07:33 | Lu 120 fois