Dogons


"Dogon", c’est le titre de l’exposition qui se tient actuellement au Musée du Quai Branly à Paris, du 5 Avril au 24 juillet. Avant de s’y rendre prochainement, les Trogs vous invitent à découvrir cette culture dans la dernière publication de Télérama. Peuple du Mali (afrique de l’Ouest), les Dogons sont cultivateurs et forgerons, réputés pour leur cosmogonie, leurs sculptures et… leur habitat troglodytique.


L’Art Dogon au musée du Quai Branly.

la couverture de Télérama hors série
la couverture de Télérama hors série

La fascination de l’Occident pour les Dogons  remonte aux années 30. Archéologues, ethnologues, artistes peintres et sculpteurs se sont penchés sur cette culture qui témoigne d’une formidable religiosité exprimée dans nombres d’objets et d’œuvres d’art. Autant de styles, autant d’ethnies. Sous l’appellation Dogon se cache, une myriade d’ethnies et de langages artistiques issus des incessantes migrations effectuées sur le plateau Bandiagara. Quelques 330 œuvres ont été rassemblées du 10ème siècle à nos jours et présentées pour cette exposition. Djennenke, Tintam, Tombo et d’autres : l’art Dogon révéle un éclectisme de styles né sur cette longue falaise qui traverse une partie du Mali.


L’art de la falaise.

Dogons

Le plateau de Bandiagara date du précambrien supérieur. Son érosion progressive (500 millions d’années) a engendré la magistrale falaise. L’habitat s’est developpé sur le plateau et la falaise depuis 4000 ans. Greniers, refuges, lieux de cultes, cimetières, toute une vie troglodytique s’est  ainsi  créée par divers peuples avant que les Dogons ne s’y installent à partir du 12ème siècle et n’aménagent à leur tour de nouveaux sites.

Télérama signe là un hors série remarquable qui vient  compléter l’exposition du Quai Branly.

 
Dogon : musée Branly, 5 avril, 24 juillet, 37, quai Branly 75007 PARIS tel : 0156 61 72 72   www.quaibranly.fr  


Télérama Hors série : Dogon, le peuple mythique du Mali au Musée du quai Branly (7,90 euros, 99 pages)



Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 4 Mai 2011 à 17:37 | Lu 764 fois