Des grottes d’ici et d’ailleurs (1)

Troglopedia


A force, les « grottes » s’imposent à nous, au cœur de nos pérégrinations, de nos recherches et de nos découvertes. Il y en a tant. Nous ne manquerons pas de « creuser » le sujet, à commencer par les grottes rupestres évoquées dans les dernières conférences données par Anne Lise Paledoni à l’Institut Ricci, à Paris : le 31 mars et 7 avril prochain.


"Archéologie des Routes de la Soie : Les oasis de Kucha et Turfan"

Une série de 5 conférences est livrée le mardi de 14h30 à 16h30 : 10, 17, 24, 31 mars et 7 avril 2015, par Anne Lise Palidoni.
“Terre d’échanges et de culture, la Chine de l’Ouest s’est enrichie très tôt, dans l’histoire, de mouvements de pensée venus des contrées occidentales. Dès le IIe siècle avant notre ère, cette partie de la Sérinde fut l’objet d’intérêt grandissant marquée par les allées et venues des caravanes de chameaux chargés de denrées précieuses auxquelles se joignaient les moines pèlerins. Ainsi la nouvelle religion importée allait-elle être introduite puis développée en terre chinoise plusieurs siècles durant. Au fil du temps, cette partie éloignée de la Chine centrale prit de plus en plus d’importance ; des centres religieux, de traduction, des temples furent créés et de nombreuses grottes rupestres aménagées et ornées de peintures représentèrent les divers aspects de la vie et des idées des hommes de ces époques.
Nous nous consacrerons à deux grands sites de la partie septentrionale de la Route de la Soie - régions de Kucha et de Turfan - comptant parmi les plus belles grottes rupestres de Chine et de grands centres religieux et intellectuels de cette partie du haut Moyen-Âge chinois … Après une présentation historique et géographique des sites traités, nous étudierons, d’Ouest en Est, les sites de la région de Kucha comprenant Kyzyl, Kyzyl-Qargha, Duldur-Āqur, Kumtura, les ruines de la cité religieuse de Subashi, Kirish-Simsim. Plus à l’Est encore, nous nous pencherons sur les sites de l’oasis de Turfan avec les deux antiques cités de Jiaohe et de Gaochang, les sanctuaires de Murtuq, à l’est de Turfan et les grottes bouddhiques de la vallée de Bezeklik, puis les Temples-grottes de la vallée de Toyuq, et les ruines de la capitale des Ouïghours, Kharakodja.
Ces sites seront étudiés par le biais de l’architecture, la sculpture et surtout de la peinture.”
Cartes et listes des illustrations accompagneront les images projetées sur écran ; aucune compétence en chinois n’est requise.
 
L’Institut Ricci propose cette série de conférences au Centre Sèvres : 35 bis , rue de Sèvres – 75006 Paris : pour ceux que cela interesse, il reste Mardi 31 mars et 7 avril 2015 de 14h30 à 16h30.
 
14 rue d'Assas 75006 Paris Tél : 01-44-39-48-75
secretariat@institutricci.org , site : www.institutricci.org

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes

Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.
 


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 30 Mars 2015 à 05:54 | Lu 148 fois