De nos troglos poubelles à Onkalo


Qui ne possède pas dans son site troglodytique une “poubelle”? Pour ma part, j’en ai deux. Il est vrai que sur notre acte de propriété, nous avons acquis une surface habitable et “tout un ensemble de caves”. Point n’est fait mention des deux poubelles que je découvris avec stupeur. Si vous désirez de vieux solex rouillés ou des fûts remplis de je ne sais trop quoi, je suis vendeur! Je vous les cède même gracieusement.
Et oui, on enfouit ses déchets sans vergogne, on ensevelit ses morts (la mort fait peur), on cache la misère, et on pense à enterrer nos déchets nucléaires pour une durée de … 100 000 ans. La dernière trouvaille humaine est finlandaise et se nomme le projet “Onkalo”, qui signifie cachette.
De nos poubelles troglos au projet Onkalo, il n’y a qu’un petit pas dans l’échelle du temps.
N' hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur le sujet dans le Forum. Promis, on ne mettra pas vos commentaires à la poubelle.


L’enfouissement, une solution?.

L'entrée de ma poubelle
L'entrée de ma poubelle

L’enfouissement peut être un réflexe utile à de nobles causes : l’ensevellissement des morts, celui des réseaux, ou pour faire perdurer un site du passé que l’on ne peut restaurer immédiatement. Une chose est sûre, on enfouit ce qui gêne ou ce qu'on ne veut pas voir. Ainsi dans nos troglos, il est si simple de remplir une cavité abandonnée de cochonneries de tout ordre, puis éventuellement de la murer, et le tour est joué. J'ai nettoyé un terrain en Anjou  d’où j’ai réussi à extraire du sous-sol un frigidaire, une cuisinière et une armoire en fer. Ecolo, non? Toujours est-il que nous polluons en toute tranquillité.  Du fer rouillé, pas très grave, mais des produits toxiques? Ou des produits nucléaires? Là commence l’hypocrisie. 



Onkalo, la cachette

La poubelle du futur
La poubelle du futur

Olkiluoto est à 300 kms d’Helsinki, Finlande. Les autorités suédoises et finlandaises oeuvrent ensemble à la construction d’un immense dédale de tunnels souterrains creusés dans le granit. Ce travail de titan ne s’achèvera qu’au siècle prochain. Jusqu'ici, tout va bien. On a bien mis plusieurs décennies pour la construction des cathédrales. Mais là, il s’agit d’un temple souterrain à la mémoire de nos déchets : “des milliers de kilomètres de tunnels sont creusés avant d’y déposer les déchets nucléaires qui doivent être isolés de toute forme de vie , durant 100 000 ans." Joli leg pour les générations futures qu’on bassine avec le respect de l’environnement et le développement durable.

Dans un article intitulé “Nucléaire, la fuite dans l’éternité” (mercredi 18 mai), le journal Libération présente le documentaire “Into eternity” dans lequel le réalisateur Michael Madsen développe le projet Onkalo, sous un axiome préalable et terrifiant : “L’humanité existe depuis 50 000 ans, les pyramides depuis 5000 ans. Les déchets nucléaires dureront 100 000 ans. Rien de ce que l’homme a construit n’a duré ne serait-ce qu’un dixième de ce temps.” 



Des questions? Un débat?

Leg aux générations du futur?
Leg aux générations du futur?

Synopsis ( http://chrysalis-films.com/intoeternity.html ) :
Que faire des déchets radioactifs ?
En Finlande, pour la première fois, un lieu de stockage permanent est en cours d'installation. Des milliers de kilomètres de tunnels sont creusés avant d'y déposer les déchets nucléaires, qui doivent être isolés de toute forme de vie pendant 100 000 ans.Mais comment s'assurer que ce lieu ne contaminera jamais personne? Comment prévenir les générations futures des dangers que représente cette cargaison mortelle?


On attend vos réactions sur le Forum.



Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Mercredi 1 Juin 2011 à 20:08 | Lu 548 fois