Conte de fées en Cappadoce

Il était une fois en Cappadoce...


Avant de nous "embarquer" dans la réalité géologique de la Cappadoce, je m'en vais vous présenter la description des "cheminées de fées" telle qu'elle était évoquée et illustrée au 17ème siècle. l'imagination était alors de mise.


Paul Lucas, grand voyageur

Paul Lucas naquit à Rouen le 31 août 1664, se maria en 1720 et mourut à Madrid le 12 mai 1737. Il aurait commencé très jeune ses voyages, et d'aucuns pensent qu'il aurait débuté comme corsaire. Son premier voyage au Levant aurait eu lieu de 1688 à 1696 pour acquérir des pierres précieuses. Il fut envoyé en 1699 en Cappadoce, comme « antiquaire du Roi » pour enrichir de ses trouvailles les cabinets du roi ainsi que pour relever des inscriptions grecques et latines. Il publia en 1712, chez Nicolas Simart, son nouveau voyage d'octobre 1704 à septembre 1708. Le titre de ce second ouvrage est: Voyage du Sieur Paul Lucas fait par ordre du Roy dans la Grèce, l'Asie Mineure, la Macédoine et l'Afrique (Paris N. Simart, 1714, deux tomes).

Les cheminées de fées selon Paul Lucas

La science géologique n’existant pas, Paul Lucas dut faire preuve d’imagination devant les phénomènes d’érosion qui aboutissent aux cheminées de fées, particulièrement en Cappadoce.
« Il les identifia avec des pyramides construites par des hommes avec à leur sommet des sculptures figurant des capuchons… des bonnets à la mode des papas grecs, des masques d’oracles… et  des femmes à genoux toutes nues et dans une posture indécente… »
Ayant observé que quelques habitats avaient été aménagés dans ces « pyramides », il en tira la conclusion qu’il devait s’agir de tombes appartenant à une métropole antique.
Ces descriptions le firent accuser de mythomanie et provoquèrent un scandale à la cour de Louis XIV. Il fallut attendre le XIX ème siècle  que les travaux de Sir Hamilton et Charles Texier commencent à rétablir la réalité géologique et historique de la Grèce rupestre ( Turquie actuelle).
 
A suivre
 

Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Jeudi 20 Août 2015 à 18:19 | Lu 154 fois