Chronique Troglo...glossaire


le Trogloman de Gennes, Gilbert Boisbouvier prend une nouvelle fois la plume pour une petite leçon de vocabulaire "troglo". Il a décortiqué avec soin les travaux d'Ernestine Chasseboeuf pour notre plus grand plaisir.

"Dans le précédent article, nous vous avions présenté le début du Glossaire d'Ernestine Chasseboeuf à travers son texte introductif et quelques explications de troglomots contenues dans ce recueil. Nous continuerons ici le travail, avec la même démarche, c'est-à-dire en partant de phrases d'exemples pour donner ensuite la signification ou la définition de certains mots."


Ceux qui souhaiteraient avoir l'ordre académique des mots d'un dictionnaire qui se respecte n'auront qu'à acheter ledit document. Pour cela il suffit d'aller dans une bonne librairie ou sur le site internet des éditions Deleatur. Le  prix est  de 1,52 €   (à ce prix là "ça coùte de rin" comme dirait mon voisin.).  "C'est indispensable pour comprendre la genèse de la philologie ernestinienne. C'est petit, mais dense !" (pub bien tournée de l'éditeur)   Et j'ajouterais que  c'est le moment de faire un bon geste pour soutenir la littérature régionale !!! Vous pouvez en acheter par dix et distribuer autour de vous. C'est une idée de cadeau originale , non ?.
http://www.deleatur.fr/index.php?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&product_id=134&category_id=10&option=com_virtuemart&Itemid=31&vmcchk=1&Itemid=31
 
Chronique Troglo...glossaire

Chronique Troglo...glossaire
 « Arcagnouse donc pas l’père Tormoigne, t’sais ben coume il est crapu. »  
 
Arcagnouser : Agacer, mais avec insistance. 
Crapu  (féminin crapute) : coléreux C'est surtout pour parler des remelus, qui ont cette réputation. " La remeluse est très crapute quand elle a des frillons"
 Remelu  (prononcer rem'lu) Espèce de blaireau aux griffes puissantes qu'on dressait à creuser les murs pour agrandir les habitations souterraines.
Illustration Quentin  Faucompré
 Crapute : féminin de crapu (pour ceux qui ne suivent pas !)
Frillons :On appelait ainsi les remelus par encore sevrés. Proverbe : Si tu veux rôtir un frillon cache-té ben d'là remeluse "
 
 
« C’est-y-pas malheureux, la mère Min­gouin a mis bas son troisième bernuchon ! »
 

Bernuchon : C’est le nom de l’en­fant né sans bras, chez les Cra­pail­lauds.(voir dans le précédent article)
 
 "bernuchon au bain  Illustration Quentin  Faucompré

 
 « La découverte de la berzouette-à-roue-devant a changé la vie des perrotiers. » (Fraysse)
 
Berzouette : Sorte de bérouette comme les brouettes ordinaires de maintenant, sauf que la roue était à l’arrière, du côté des poinilles, et c’était pas pratique, surtout très chargé.
Poinilles : sorte de poignée en bois destinée à divers usages, parait-il .

" Ca y va comme une poinille dans la main d'un bernuchon" (au sens figuré bien sur!)
Perrotier : On disait aussi tailleur de chambre. Aidé d'un ou plusieurs remelus, le perrotier était le maçon des Crapaillauds ' "La mère va bientôt faire, faut vite dire au perrotier qu'il nous taille une chambre pour le p'tit".
 

 « Mingouin l’est pire qu’un rem’lu, il pense qu’à ça, un vrai busoqueux. Si c’est pour faire encore des bernuchons, il f’rait mieux de s’abstieindre. »
 
Busoqueux : Homme très intéressé par les choses de la chair.
 
« Si elle continue à fréquenter les sicroumeux, elle finira chez les suce-qui-peut. » (Je l’ai souvent entendu. E.C.)
 
Suce-qui-peut : Fille de mauvaise vie.
C’était la plupart du temps une fille d’à-bas égarée chez les d’à-haut, mais plus souvent le contraire. Pour s’en débarrasser, leurs parents cherchaient à les marier à des busoqueux


 
"J'voudrions ben tirer une poufiole mais j'peux pas mettre la main dessus. "
 
Poufiole : Une discussion sans fin opposait les Crapaillauds d'à-bas et les Crapaillauds d'à-haut sur l'utilisation des poufioles, ceux d'a-bas, les tirant, alors que ceux d'à-haut préfèraient les pousser pour les faire entrer dans leurs avigoules.
Avigoules : C'était un trou dans le mur pour ranger les poufioles (chez les Crapaillauds d'à-haut). Chez ceux d'à-bas, on les rangeait n'importe où, ce qui fait qu'on les retrouvait rarement
 
 
Photo Illustration Quentin  Faucompré
 
 Tire-poufiole : Comme son nom ne l'indique pas, cet outil servait à pousser les poufiol
 
 
 
"l'père Turquedenne c'est qu'un bigre-menu, tu l'as déjà vu payer la goublotte !"
 
Bigre-menu : On disait ça d'un avare
Goublotte :Eau-de-vie de qualité médiocre issue de la distillation de racines de ferzouille.
Ferzouille : Arbre ressemblant au chêne pédonculé. Sa racine, qui perçait la voûte des habitations, servait à fabriquer les varuettes.
Ceux d'à-haut disaient frezouille, mais c'était sûrement pas le même arbre.
Varuette : Instrument de musique populaire fait d'une racine de ferzouille et d'une anche en omoplate de brelute "Si ta varuette ne vibre pas, souffle dans mon chalumeau ma mie " (Trad)
Berlutes : voir plus bas

 
"A la Sainte-Rembute, faut confire les berlutes ."   Dicton
 
Sainte Rembute : Patronne des perrotiers. Elle est représentée dans l'église souterraine de Civray (aujourd'hui Civray -Cessure-sur-Thouet) accompagnée d'un remelu noir. Les femmes enceintes priaient sainte Rambure pour ne pas avoir de bernuchons.
Ceux d'à haut nommaient sainte Rambute, Saint Trambute. Les formes de la statue de Civray ne laissent aucun doute, malgré la présence de barbe qui, à mon avis, a été rajoutée par des malfaiseux
Berlutes :  On peut aussi dire Brelutes. C'est la chauve-souris qui vient de naître. Confire dans de la tarpoine, c'était une friandise qui régalait les enfants
Tarpoine : (féminin) : sorte de miel récolté autour des yeux de remelu et conservé dans un porillonneau "Bien passer la tarpoine dans une prouzille pour ne pas laisser de poils de remelu. (Livre de recettes du château de Montreuil-Bellay)
Porillonneau : Petit porillon d'environ une demi-crugne
Porillon : Pot en terre de grande dimension utilisé par les Crapaillauds pour cultiver les poreaux.
Crugne : mesure de capacité réservée aux prouzilles mais qu'on utilise à tort pour les porillons. La crugne valait une demi-pinte mesure de Doué et un peu moins de trois-quarts de pinte mesure de Saumur.

Illustration Quentin Faucompré
Illustration Quentin Faucompré
etc etc etc ..... la suite se trouve dans le recueil en question que je vous conseille d' acquérir ...
 
 
Pour terminer ce chapitre quelques proverbes crapaillauds
 
Mieux vaut plus tard que j'pensais (ce proverte s'explique de lui-même)
 
Qui vole aux truies fait du tort aux cochons
 
Bosoqueux et suce-qui-peut
ne font pas de bons neveux.
 
Qui à Pâques danse la maclotte
à Noêl boit la goublotte
 
Cotillonnée comme tire-poufiole
se marie à la Sainte-Matolle (29 février)
 
 
Dans un prochain article, nous verrons les évocations des troglos dans l'oeuvre d'Ernestine  a suivre...
 
 
recherche et rédaction : Le Trogloman de Gennes, alias Gilbert Boisbouvier


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Samedi 10 Novembre 2012 à 08:53 | Lu 319 fois