Cavités 37, Indre-et-Loire (2). L’historique


Le deuxième volet de ce tryptique est consacré à l’évolution de la structure qui existe depuis bientôt une trentaine d’années et qui a évolué vers une professionnalisation de plus en plus poussée et un élargissement de son champ de compétences. Repères chronologiques.


Cavités 37, Indre-et-Loire (2). L’historique

1986-2002 Le syndicat prend ses marques et s’installe sur le territoire

25 septembre 1986 : réunion d’installation du syndicat sous la présidence de René Bodet (Conseiller Général et Maire de Chancay).
 
Entre 1988-1995 :
 
Adhésion de plusieurs communes, nous en sommes à près de 40 à compter du 16 juin 1986

Adoption des statuts de départ : la mission du syndicat est “repérage et relevé des cavités souterraines, et des masses rocheuses instables se  situant sur le territoire des communes adhérentes, évaluation des risques et suggestion de moyens de contrôle, conseil auprès des communes.”
La jeune structure se dote d’un géologue bénévole, André Dufoix, qui effectuera des visites de diagnostics et  de conseils jusqu’en 1993.
Le spéléo club de Touraine devient le partenaire du Syndicat  pour des missions d’assistance techniques.
De 1993 à 1996 Claude Bonneau devient le géologue attitré.
 
36 environ communes adhèrent au Syndicat entre 1986 et 1995
 
1995 : Guy Nogier devient président. Le Maire adjoint de Saint-Avertin ne se doute pas encore qu’il a de nombreuses années d’exercice qui l’attendent.
Suite à la recrudescence des demandes, les deux géologues décident d’arrêter leur activité. Il est donc décidé de signer un marché avec un cabinet de géologie, Christophe Léotot entre en scène.
 
1998 : c’est le premier emploi jeune qui vient renforcer l’équipe : arrivée de Cécile Morel Charpentier recrutée pour recenser les caves des communes adhérentes.
 
Environ 75 communes sont inscrites.
 
2000 :

premier contrat vert collectivités avec la Région Centre.
partenariat avec le CATP (actuel CTATP) pour la création d’un site internet.
 
2001 : Recrudescence des demandes, conséquences de la détérioration de climat (fortes précipitations) : le syndicat se rapproche de deux cabinets de géologie (cabinet Gaudriot et AS Géologie)
 
En 2002, près de 80 communes adhèrent  au syndicat qui doit faire face à un travail de plus en plus complexe.

2002- 2006 : Un syndicat qui fait ses preuves et élargit son audience

Cavités 37, Indre-et-Loire (2). L’historique
Recrutement de Philippe Brulé, géomètre topographe, dont la mission consistera à réaliser des plans numériques des caves et carrières dans des zones dites sensibles ou en amont dans des projets communaux de grande ampleur.
 
Convention signée avec le PNR Loire Anjou Touraine : assistance technique pour l’étude et la réalisation de l’inventaire général des cavités souterraines et masses rocheuses instables sur le territoire du PNR .
 
Modification statutaire en 2003 : les prestations du syndicat sont étendues à titre exceptionnel aux collectivités, et établissements publics de coopérations intercommunales extérieures.
 
Convention de partenariat avec le Conseil Général  : Il s’agit d’assistance technique dans le cadre de le valorisation touristique des troglodytes.
 

2006- 2013 : La “petite maison dans la prairie” deviendra grande”

Cavités 37, Indre-et-Loire (2). L’historique
Début 2006 le Syndicat emménage dans “la petite maison dans la prairie” 19 allée de l’impériale, Saint Avertin..
 
Nous approchons des 100 communes adhérentes.
 
2007, c’est l’ouverture sur l’extérieur :
 
Conventions signées avec 4 communes du Maine et Loire : Turquant, Saint-Cyr-en-Bourg, Montsoreau.
Conventions signées avec le service Archéologie du Conseil Général et de nouveau avec le Spéléo-club de Touraine (communication des plans de carrières de plus de 1 ha.)
 
2009 : le syndicat change de nom et devient “ syndicat intercommunal Cavités 37
 
2010 :  décision est prise de créer en interne un poste de technicien géologue et d’opérateur topographe, puis en 2011 un poste d’ingénieur Géologue suivi d’effets :
 
Recrutement  de Dimitri Ferey, opérateur topographe, pour seconder Philippe Brulé.
Recrutement de Mandy Mignon, gestion du service  (administratif et financière) et la géologie (diagnostics de stabilité)
Recrutement de Alexandre Philippe, Ingénieur Géotechnicien chargé de réaliser les diagnostics de stabilité en caves et coteaux auprès des propriétaires privés et les missions d’assistance techniques auprès des communes adhérentes.
 
Le total des communes adhérentes à ce jour s’élève à 114 communes.

Cavités 37, Indre-et-Loire (2). L’historique
Issu d’une volonté politique forte, Cavités 37 a su évoluer et préciser son expertise au fil du temps et devenir un atout majeur dans la maitrise du risque dans le département et attirer dans sa “sphère” quelques communes du département voisin, le Maine et Loire. Le prochain sujet évoquera plus précisement le champ de compétence de la structure.
Rejoignez nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/troglonautes
Vous avez aimé cet article, cliquez sur “j’aime”.


Rédigé par Patrick Edgard Rosa le Lundi 14 Octobre 2013 à 07:37 | Lu 538 fois